A TAAABLE

Diversification alimentaire : toutes les réponses à vos questions

Tout, tout, tout, tout vous saurez tout sur… la diversification alimentaire !

Désolée, vous allez certainement avoir cette chanson que dis-je, ce TUBE de Pierre Perret, toute la journée dans la tête, mais c’est vrai qu’on a fait le tour de TOUTES les questions que vous pouvez vous poser quant à la diversification alimentaire. Alors on a fait le bilan – calmement – et on a tout classé par ordre thématique. Simple, basique. Hop, on imprime, hop, sur le frigo. Et voilà un papa, une maman, deux papas ou deux mamans, solo ou en trouple, bref, des parents contents. Suivez-le guide !

On commence quand ?

A partir de 4 mois, en fonction de la courbe de croissance de bébé, de son appétit, de son éveil. On part sur 4 mois au plus tôt, 5 mois c’est bien et 6 mois c’est tout à fait NOR-MAL ! Ici pas de panique, on s’adapte, on improvise, rien n’est gravé dans le marbre, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de faire, il a quelques règles de base que l’on va vous donner mais sinon, c’est vous qui voyez ! C’est vraiment important, et c’est notre diététicienne-nutritionniste Loetitia Pescot qui le dit. D’ailleurs on lui fait tous un petit coucou car c’est elle qui nous a aidé à préparer cet article !

LES LEGUMES

Bébé va être initié aux légumes en premier. Cela fait partie des « recommandations actuelles » que voulez-vous ? Avant on commençait par les fruits vous dira votre Belle-Mère. Oui, mais bon, les temps changent Martine, et puis naturellement, les bébés aiment le goût sucré du fruit. Sans transition, on démarre LE MIDI de préférence, comme ça si bébé digère mal on est moins dérangé la nuit (on pense à votre beauty sleep). A noter également : si bébé a des frères et/ou sœurs il sera plus à même de goûter la cuillère rapidement. #astuce

On commence comment ?

On commence par UN légume à la fois pendant trois jours pour vérifier la tolérance digestive de et habituer bébé à ce nouveau goût. C’est implicite mais on le dit quand même pour les trois du fond = on ne fait pas de mélange pour démarrer. Dès que les légumes ont été testé puis toléré et donc validé (vous suivez ?) on peut faire des mélanges.

Par quel légume ?

Carottes, butternut, potiron… Les légumes orange font un tabac chez les tout-petits, certainement le côté couleur vive, c’est très important, surtout à cet âge-là. Ensuite les classiques épinards, haricots verts, courgettes sont recommandés. On évite au début : l’artichaut par exemple, car même s’il a un nom mignon, il est un peu fort en goût pour démarrer. M’enfin on connaît quelques bébés intrépides et gourmands ne résistent pas à son charme !

En quelle quantité ?

– Entre 4 et 6 mois = 2-3 cuillerées, avant le biberon, à l’heure du déjeuner, pas dans le biberon afin de l’habituer à la cuillère. On complète avec un biberon de 150-180 ml car les légumes ça ne nourrit pas assez ce petit costaud, du coup ça risquerait de le mettre en pétard.

– vers 6 mois on peut ajouter des pommes de terre dans la purée de légumes.

– Vers 8 mois = 150 grammes environ. On ajoute de la texture en écrasant des légumes / pommes de terre dans la purée, on habitue bébé aux morceaux.

– A 24 mois = on propose deux plats salés de 150 grammes à 200 g

Diversification alimentaire avec Popote

Notre sélection de Popote légumes pour débuter la diversification

Bébé en habits d'été mettant dans sa bouche une gourde Popote à la myrtille, petits myrtilles éparpillées autour de lui, fond de l'image bleu

FRUITS

C’est un peu plus fun que les légumes, surtout avec des bonnes petites Popotes de mono-fruits qu’on trouve nulle part ailleurs. Coucou la figue ! Mais attention on vous voit, pas touche aux Popote de bébé ! Normalement c’est les doigts dans le nez, bébé et son bec sucré ne rechignent pas à cette cuillerée qui fond dans la bouche.

A partir de quand on passe aux fruits ?

Après une première semaine de légumes on peut introduire UN fruit au goûter, à la cuillère également. Encore une fois, vous faites comme vous le sentez, vous n’êtes pas obligés de lui donner à ce moment de la journée. Au feeling on vous dit ! Mais comme pour les légumes, on fait UN fruit par jour, pendant TROIS JOURS pour vérifier la tolérance digestive et habituer bébé à ce nouveau goût.

Par quel fruit commencer ?

« Pomme, pêche, poire, abricot, y’en a une y’en a un-euh… » Si cette comptine pour enfant vous colle encore à la peau c’est bien par son efficacité à l’épreuve du temps. Aujourd’hui on s’en sert pour vous dire de commencer en tout simplicité par : les pommes, les poires, les pêches, les abricots et la banane.

En quelle quantité ?

– Avant 6 mois = on donne quelques cuillerées, on reste sur des fruits simples pommes, poires etc. Et on complète avec un biberon de 210 ml.

– A partir de 6 mois = On peut en donner plus, mais on ne dépasse pas une gourde ! Maximum 120 grammes. Et là on peut complètement se lâcher en fonction des papilles gustatives de bébé (mangue, myrtilles, cerises…) Et on complète avec un biberon de 90 à 150 ml selon l’appétit.

On évite ?

Les fruits à coque, jamais entiers avant 3 ans, risque de fausse route. A partir de 6 mois, on peut les intégrer sous forme de purée ou de beurre par exemple, mais en ptite ptite ptite quantité.

Notre sélection de Popote fruits pour débuter la diversification

LES PROTEINES

A partir de quand ?

On démarre à partir de 6 mois, avant ça, on est sur une alimentation presque uniquement lactée vous l’aurez compris.

En quelle quantité ?

On part sur 10 grammes ma bonne dame, soit en langage Popote un tiers de gourde. Ceci est une quantité journalière, vous vous organisez comme vous le sentez. Au fee-ling, on insiste, mais au petit déjeuner on va éviter m’voyez.

Quelles précautions sont à prendre ?

– Concernant la viande, il faut qu’elle soit SUPER bien cuite, type semelle, on prend zéro risque. Les défenses immunitaires de ce petit être ne sont pas les mêmes que les nôtres !

– Concernant les œufs, on donne le jaune ET le blanc parce qu’ils sont inséparables et que ce serait cruel de les séparer. Mais la vraie raison c’est qu’ils se complètent pour former une protéine parfaite, idéale pour bébé. Attention, on ne donne pas un œuf entier, mais plutôt un demi. Max.

LES MATIERES GRASSES

Beurre, huile, ou les deux ?

Les fans de Burger Quiz reconnaîtront ce vibrant hommage à Alain Chabat. Et nous on vous répond : LES DEUX ! On varie pour apporter des choses différentes, un coup l’un, un coup l’autre.

Quelle quantité ?

Une noisette de beurre ou une cuillère à SOUPE d’huile végétale.

A partir de quand ?

6 mois, et vous commencez à ce stade à comprendre qu’à partir de 6 mois, bébé est déjà grand, puisqu’il peut se permettre pas mal de chose (mais pas de sortir avec ses copains, pas de panique). Il a simplement besoin d’un apport énergétique adapté. 

Notre sélection de Popote viandes pour débuter la diversification

PRODUITS LAITIERS

Un petit dessert ?

Là pour être simple et concis, on démarre petit-suisse, yaourt, ou tout autre pti filou à partir de 6 mois. On teste. On voit si bébé est réceptif, s’il tire une tête bizarre un conseil… COURREZ ! Non, on plaisante : réessayez dans quelques semaines.

Et le fromage ?

Ben oui quoi, on est français nom d’un petit bonhomme ! Alors, bon on évite la portion de camembert bien coulant dès le plus jeune âge. On est plus sur du « faux-mage » de type fromage frais fondu qui commencerait par K et finirait par « iri ». Dès 6 mois aussi !

 

A NOTER

Pssst, minute papillon ! Quelques infos à noter dans un coin de sa tête :

– on ne donne pas de miel avant 1 AN ! C’est un produit vivant, certes excellent pour la santé mais encore trop tôt pour bébé.

– On démarre les biscuits à partir de 7 mois (Miam)

– Les glaces vers 1 an et demi ! On fait attention au bâtonnet !

– Le jus de fruit est déconseillé avant 8 mois, et toujours en très très petite quantité (30 à 50 ml max pour les jours de fête. Sinon l’eau c’est simple mais ça fait toujours son petit effet.

– Le chocolat est très apprécié dans les céréales infantiles

– Pas de fruit de mer crus pour les plus FOUFOUS avant trois ans ! Patience, patience…  Il faut attendre ses 1 an pour manger des fruits de mer extra frais et bien cuits comme la viande.

– Les produits laitiers et fromages au lait pasteurisé jusqu’à au moins 3ans

Pour rappel : parce que le lait maternel est l’aliment le plus adapté aux besoins spécifiques des bébés, l’OMS recommande un allaitement exclusif jusqu’à l’âge de 6 mois

Toutes nos recettes âge par âge, saines, bio et équilibrées sont sur popote-bebe !