A TAAABLE

L’évolution des textures de la purée aux morceaux

Comme beaucoup de parents, vous vous demandez quand, à quel âge, votre enfant doit se confronter aux fameux morceaux. Dans l’alimentation du bébé, certaines étapes essentielles feront la transition de la purée lisse à la consistance grumeleuse en passant par les morceaux fondants. Mais chaque enfant va à son rythme, respectez-le ! L’apprentissage des différentes textures c’est surtout une multitude de découvertes sensorielles (à vos vidéos pour filmer la tête de bébé qui découvre pas à pas le croustillant, l’acide, le sucré… fous rires garantis !). La diversification alimentaire et ses textures en plusieurs temps sont aussi source de plaisir ! Bébé va découvrir tellement de saveurs, tellement de nouvelles sensations. C’est à vivre sereinement et pour cela, voici quelques indications pour profiter de chaque instant, toujours sous la houlette de Loetitita Pescot, notre diététicienne-nutritionniste en chef.

 
Maman qui joue avec bébé

L’alimentation de bébé de 0 à 4 mois : 100% liquide

Il est important de connaître les stades de l’évolution de l’enfant.

– Avant la naissance, in-utero le foetus a la notion de sucion-déglutition

– Après la naissance, on parle de sucio-déglutition primaire il sait boire au biberon et au sein, il fait des mouvements de langue et s’adapte vite. La difficulté c’est téter-déglutir et respirer en même temps. Mais il ne sait pas mastiquer.

– Lorsque l’enfant se développe, il fait ce travail qui va le mener à la mastication, il faut attendre l’oralité primaire. Au début, la stimulation sensorielle des muqueuses est stimulée par l’odeur maternelle, c’est la première phase. Avec le temps, cela devient volontaire car il y a des modifications anatomiques. Vous suivez jusque-là ?

L’alimentation de bébé à partir de 4 mois

Une petite partie de volonté s’éveille en lui. On introduit la petite cuillère avec dedans, une texture super fluide qu’il va presque « sucer » plus que manger à proprement parlé. Il se familiarise avec sa future amie : la cuillère, qui va l’accompagner pendant de nombreux mois ! Cette première phase permet de complexifier en douceur les mouvements de la langue.

On peut proposer un peu de Popote délayée par exemple !

L’alimentation de bébé à partir de 6 mois

C’est le début de la mastication, on parle d’oralité secondaire. Une phase automatique volontaire se met en place : il ferme la bouche. C’est à partir de ce moment là qu’on peut passer à notre texture un peu épaisse. De la texture très fluide, on peut proposer une purée plus dense, généralement avec de la pomme de terre. C’est fluide « mais pas trop » !

La Popote a la texture parfaite recherchée : lisse mais consistante ! Au poil.

 

Bébé qui boit Popote

Notre sélection de Popote fruits pour débuter la diversification

Bébé qui regarde maman

L’alimentation de bébé partir de 7 mois

Bébé attaque la purée grumeleuse ! On écrase à la fourchette les légumes que l’on propose, mélangé à une Popote par exemple. C’est l’enfant qui va accepter au non d’avoir quelques grumeaux. Sinon on propose d’une part une purée lisse, d’autre part des petits morceaux. On ne se panique pas si bébé refuse les bouts, il faut compter environ un mois par texture. Chacun son rythme !

On peut ajouter un peu de matière à une gourde de Panais en ajoutant des petits morceaux de panais écrasés par exemple.

L’alimentation de bébé à partir de 8 mois

On passe au niveau du dessus avec des morceaux un poil plus gros. Encore une fois, soyez à l’écoute de bébé, chaque enfant étant différent, ne fondez pas en larmes en pensant que vos talents culinaires sont déplorables (on est sûrs que vous êtes un.e chef !). On part sur des morceaux fondants (et non pas cro-quang comme dirait Cyril Lignac) parce que la vraie mastication c’est de 12 mois jusqu’à 3-4 ans. Le but étant d’arriver sur des gros morceaux vers 9 mois. A cet âge, il tient sa cuillère comme un grand, boit au verre (même s’il a besoin d’aide au risque d’en foutre partout #RIPmacuisine). Chez Popote, nous vous conseillons d’opter pour notre purée de rutabaga avec morceaux

On commence à s’éclater en cuisine, tel top chef prêt à en découdre face à votre boule à zéro préférée (pas Philippe Etchebest, votre bébé !)

A partir de 12 mois

On entre dans l’ère de la mastication, la vraie. Et ça va durer jusqu’à 3-4 ans, âge où bébé mangera de tout ! On n’est plus obligé de donner des morceaux fondants, là il utilise la cuillère tout seul et son verre aussi. Attention, faut pas non plus que ce soit trop long comme moment, bébé se fatigue vite (pauvre petit père !).

On ose tout : hâchi parmentier, gnocci, et tutti cuanti, toute notre gamme de Popote s’offre à vous en no limit. Et en plus, on vous donnes des idées de menus pour bébé

Bébé joue avec Popote

Notre recette de hachis parmentier pour bébé

bébé qui joue avec Popote

On rappelle quelques points comme ça, en vrac :

 

– On n’est pas à un mois près ! Chaque bébé fait son petit bout de chemin de bébé, et chaque bébé va à son rythme ! S’il mange, si sa courbe de poids est bonne, on respire par le ventre, on se serre un verre et on reste zen.

– On l’avait dit dans l’article sur les nouvelles reco, mais manger à la table familiale c’est super important pour que l’enfant – par mimétisme- mange bien.

– On l’avait dit (aussi !) dans l’article sur comment bien choisir sa chaise haute mais être bien installé c’est crucial. Avoir les pieds dans le vide par exemple c’est pas tip top, il faut que bébé soit bien tenu à tous les niveaux, le cou bien droit, c’est comme ça qu’il va bien manger !

Manger ça stimule tous les sens : le toucher, la vue, l’ouïe (ouhh ça croustille !), l’odorat (hmmm ça sent bien cette petite Popote !) et le goût (miam !). Manger ce n’est pas que nutritif, c’est sensoriel ! En plus on est Français, cocorico, manger c’est un plaisir dès le plus jeune âge !

On ne force pas. On peut insister oui, mais sinon on essaye de s’adapter. On met les morceaux à côté par exemple. Pour qu’il mette à la bouche, il faut que bébé puisse toucher. Avec l’expérience, on dit que si l’enfant met les mains dans l’assiette des parents, il est prêt pour les morceaux. Autre chose qu’on a beaucoup dit : il faut proposer 10 fois pour savoir s’il aime ou pas !

Au début, chez bébé, les aliments les plus faciles à toucher sont les aliments secs plus difficile les aliments collants. Les plats à bi-textures ne sont pas toujours bien acceptés, dans ce cas les proposer séparément. La sauce peut faciliter l’acceptation des plats ! (Vers 10 mois la sauce !)

Le soir quand ils sont petits, parfois ils sont claqués (de type hurlements tout ça, on est sûrs que vous voyez) donc s’ils ne mangent pas beaucoup c’est pas grave on s’acharne pas… Un bib et au lit ça suffit, ce n’est pas pour autant que l’apprentissage sera retardé !

– Dernière chose et pas des moindres, le flip des parents face à l’étouffement. Certains parents bloquent complètement leurs enfants en pensant qu’ils vont faire fausse route. Donc si les morceaux sont fondants, y’a pas à traumatiser bébé ! On se dé-tend.