A TAAABLE

5 astuces pour twister les purées de bébé

Envie de disposer une petite fleur comestible dans l’assiette de bébé, de zester sa purée ? Vous êtes mûre pour éveiller le palais de votre jolie tête blonde. Et comme chez Popote on est décomplexé, et que notre leitmotiv c’est de vous simplifier la vie, on a dégoté 5 astuces pour faire de vous un Top Chef de la diversification alimentaire. Vous allez pimenter votre quotidien, jeter un sort à la routine de bébé, éveiller son goût… le tout sans pression votre rythme, selon vos envies. Suivez le guide de notre nutritionniste Loetitia Pescot pour faire frétiller ses papilles en 5 étapes !

Préambule: n’oubliez pas nos conseils sur la diversification alimentaire de base.
Rappelez-vous, pendant les 7 premiers mois, on fait S-I-M-P-L-E. Bébé doit apprendre les goûts !

purée pour bébé popote

1 – Les textures


À partir de 8 mois, on introduit un peu de pâtes, du riz, du quinoa, on écrase des pommes de terre grossièrement mais on oublie le côté « lisse ». On amène un peu de texture pour amener l’enfant à manger des morceaux.

Et on oublie pas LE DRESSAGE ! Bébé est peut-être bébé mais c’est un invité de choix, qu’on va choyer comme s’il était critique gastronomique. Bon, on exagère un peu mais l’idée c’est d’avoir une belle assiette, de donner envie déjà de déguster cette magnifique purée. Comme dans Top Chef, on n’hésite pas à jouer avec les formes, avec les couleurs.

On ne prend pas un « non » pour acquis. Si bébé n’aime pas ce que vous lui proposez (croyez-nous, il vous le fera savoir !) ne vous roulez pas en boule sous la table de cuisine. On renouvelle l’expérience un peu plus tard, ou sous une autre forme. On reste positif !

Dans chaque famille, il y a ses rituels, ses habitudes. Et bébé ne doit pas se sentir lésé. Si votre poulet du dimanche est un moment précieux, n’hésitez pas à servir la même chose à bébé, sous une forme adaptée évidemment. (De l’utilité d’un mixeur !)

2 – Les épices

Il n’y a pas de risque à les introduire dès 6 mois dans l’alimentation de bébé… à condition qu’elles soient de bonne qualité (type Roellinger), et bio de préférence, bien conservées. Les puristes les achèteront en vrac et les mixeront eux-mêmes.

Avantage :

les épices pallie le sel dans les purées salées et le sucre dans les purées sucrées.

Dès 6 mois, on préfère évidemment les épices douces. On parle de la cannelle, du curcuma, de l’anis étoilé… On peut les utiliser dans l’eau de cuisson des légumes, en petite quantité par exemple.

Attention, on évite d’épicer tous les repas. On teste une à deux fois par semaine, dans les purées sucrées ou salées. On découvre, petit à petit, les préférences de bébé.

épices pour bébé popote
herbes pour bébé popote

3 – Les herbes


Avec le printemps qui pointent le bout de son nez, on a envie de plonger son nez dans des bouquets de persil, de planter un basilic sur le balcon et de mettre de la coriandre à toutes les sauces avec les petits légumes nouveaux. Qu’en est-il pour bébé ?

Dès le début de la diversification alimentaire, à condition qu’elles soient bien lavées, et intégrées à la cuisson, les herbes aromatiques sont les bienvenues. Une branche de thym, une feuille de laurier peuvent parfumer vos préparations de légumes, de viandes et de poissons.

A partir de 8 mois, vous pouvez les servir cuites telles qu’elles ou mixées dans une purée. Basilic, persil, coriandre, ciboulette réveillent les goûts et permettent de belles associations qui changent de l’ordinaire.

4 – Les laitages


On parle d’une pointe de crème, ou d’un peu de fromage. Tout est possible. L’idée c’est de toujours varier, découvrir les goûts de bébé. Un enfant peut tout à fait apprécier le goût du bleu, du chèvre ou tout autre fromage au goût prononcé. Il n’y a pas de règles, il faut essayer !

Quelques conseils néanmoins : avant 1 an, on préconise les fromages au lait pasteurisé qui contiennent moins de bactéries (coucou la grossesse !)

laitages pour bébé popote
purée pour bébé popote

5 – Les associations qui détonnent


Pour les produits laitiers : les fromages persillés comme le Roquefort aiment rencontrer pommes de terre ou pâtes. On adore : boursin/courgette, chèvre/courgette. Le râpé peut faire une purée avec des fils pas très ragoutant pour bébé, aussi, l’hiver vous pouvez glisser un peu de fromage frais type Kiri, ou même de la raclette fondue pour les plus gourmands !

Les agrumes trouvent un certain public auprès des petits lorsqu’il s’agit des oranges ou des clémentines. On les introduit dès le début de la diversification alimentaires dans une compote par exemple. Puis vers 8 mois, en zeste dans vos recettes ! Astuce de chef, avec une purée de fenouil c’est à tomber par terre.

Ail, oignons, échalotes : Ce petit goût dont nous, adulte, avons du mal à nous passer, on aurait bien envie d’en faire profiter bébé. On peut les introduire dès 8 mois dans les recettes, en petite quantité.

Dans les épices, on adore l’association épinards-cumin, chou-fleur curcuma, aubergine-cannelle (marche aussi avec une petite cuillère de purée d’amandes), carottes-cumin, tomates-origan. Pour les compotes, la badiane, la cannelle.