ÇA VA MILKER BÉBÉ

L’allaitement mixte : comment le mettre en place ?

On voit souvent les choses de manière binaire : allaiter, ou ne pas allaiter. L’allaitement exclusif d’un côté, le tout lait infantile de l’autre. Mais quand entre deux ton cœur balance, il faut penser allaitement mixte.
Certaines y voient la possibilité de coupler les avantages de l’un et de l’autre, pour d’autres cela permet une transition en douceur entre allaitement et lait infantile, ou la mise en route d’un nouveau rythme lors de la reprise de l’activité professionnelle. Quoi, pourquoi, comment… petit tour d’horizon de l’allaitement mixte.

allaitement_mixte

L’allaitement mixte, c’est quoi ?

Avec l’allaitement mixte ou partiel, on nourrit à la fois son bébé avec du lait maternel (au sein ou au biberon) et avec du lait infantile.

L’allaitement mixte, ça paraît être la solution miracle : les bienfaits nutritionnels, la facilité de nourrir encore son bébé “partout tout le temps”, le co-parent qui peut prendre le relai quand vous avez besoin ou envie, la possibilité pour la crèche ou la nounou de nourrir Bébé si vous avez repris le travail et que vous n’avez pas envie de tirer votre lait… Les intérêts sont multiples, et toutes les raisons sont bonnes (y compris passer une nuit complète).

Miracle, vraiment miracle ? Popopop Mama …  vous ne passerez pas à côté des quelques désagréments de l’un et/ou de l’autre. Donc non, Bébé ne dormira pas miraculeusement mieux, il peut avoir quelques galères de digestion, vous vivrez probablement toujours les méga pics de croissance… et puis encore faut-il que votre enfant accepte le lait infantile après avoir goûté au lait maternel (dont le goût évolue en fonction de ce que vous mangez).

Petite mise en garde sur l’allaitement mixte, à lire attentivement Mama

La mise en place de l’allaitement mixte peut avoir des conséquences sur votre allaitement maternel.

Il existe un risque de sevrage précoce (ça ne veut pas dire que c’est systématique, mais ça arrive) : Bébé peut s’habituer au débit plus rapide (et s’énerver quand ça coule moins vite), modifier sa technique de succion et/ou modifier sa prise du sein. Votre lactation peut également être impactée puisque la stimulation sera moins fréquente, et c’est d’autant plus vrai si vous mettez fin aux tétées nocturnes (qui ont lieu pendant le pic de prolactine – l’hormone qui permet la production de lait – même si on préfèrerait dormir).
C’est exactement pour ça qu’on recommande de ne pas démarrer trop tôt (cf paragraphe suivant).

Ça ne signifie pas que vous ne devez pas le mettre en place. Le tout, c’est de prendre sa décision en ayant toutes les infos. Si c’est ton projet Mama, fonce !

lait_infantile_tire_lait
allaitement_de_dos

A partir de quel âge peut-on commencer un allaitement mixte ?

Si vous commencez trop tôt, vous risquez de mettre fin un peu trop vite à votre allaitement (oui oui on sait, on vient de le dire).

Les 8 premières semaines, on vous conseille de rester allaitement exclusif afin d’installer correctement la lactation et permettre à Bébé de parfaire sa technique (lui aussi, il apprend !). Donc pour que tout se mette en route, on reste collé serré à son bébé dès le retour de la maternité !

Vous pensez ne pas avoir assez de lait maternel ? Attention au biberon de complément qui semble être la solution idéale mais peut avoir l’effet inverse : moins vous stimulez, moins vous aurez de lait. Au contraire, privilégiez la mise au sein trèèèès régulière et le peau à peau pour relancer la machine !

Comment mettre en place l’allaitement mixte ? Quel rythme ?

Oui, il existe des bébés qui font la transition bib+lait infantile finger in the nose. Mais on a aussi entendu parler du bébé qui ne veut RIEN D’AUTRE que le sein. Donc bon le mieux, c’est d’y aller progressivement.

L’idée c’est déjà de trouver un biberon OK pour votre Bébé (ahhh le choix du bib’, une longue histoire dont on vous parle un peu plus bas 👇).

Donc on commence par ne pas tout changer, et l’idéal c’est de commencer par lui donner du lait maternel au biberon. Mama, c’est encore mieux si ce n’est pas toi qui le donne (parce que bon, il est pas fou ce bébé, il a bien compris que c’était mieux direct à la source).

Et ensuite ?

Une fois que ça c’est OK, il faut tester le lait.
Spoiler alert : souvent les bébés allaités n’aiment pas trop le lait infantile (faut dire que le goût du lait maternel évolue tous les jours en fonction de ce qu’on mange).
Donc là le mot d’ordre, c’est : petit à petit. On commence par mettre dans le biberon 1/3 lait infantile + 2/3 lait maternel, puis moitié moitié, puis… jusqu’à basculer en 100% lait infantile. Peut-être que vous aurez besoin d’être encore plus progressive. On vous laisse adapter.

On pourra alors remplacer une tétée dans la journée par un biberon. Si vous souhaitez remplacer une autre tétée par un biberon, attendez quelques jours supplémentaires, que votre corps adapte sa lactation à la baisse. Attention d’ailleurs si vous ressentez un début d’engorgement n’hésitez pas à exprimer le lait à la main (et non au tire-lait, sinon vous re-stimulez 😊).

Si vous retournez au travail et que vous ne souhaitez pas tirer votre lait, on vous conseille d’anticiper un peu la transition pour vous rassurer (mais en vrai Bébé s’adaptera, ça ira).

Si vous souhaitez continuer à allaiter, on vous conseille de conserver au moins 2 ou 3 tétées au sein par jour, pour continuer à stimuler la lactation. Le bon rythme sera le vôtre (mais on rappelle que le pic de prolactine a lieu vers 3h du matin).

allaitement_mixte
bebe_tient_biberon

Comment donner le biberon et quelle tétine choisir pour un allaitement mixte ?

Quelques recos pour que votre conserviez une continuité entre votre allaitement maternel et l’alimentation au lait artificiel au biberon.

  1. On recommande une tétine à débit lent pour que votre bébé poursuive son travail de succion comme s’il tétait au sein.
    Attention cependant, le lait maternel est plus liquide que le lait infantile.
  2. On donne le biberon lentement, idéalement 20 minutes. Si c’est moins de 15 min, ça veut dire que le débit de la tétine est trop rapide, si c’est plus de 30 minutes, à l’inverse le débit est trop lent.
  3. Il est recommandé de mettre votre bébé dans une position semi-assise, quasi verticale et de placer le biberon presque à l’horizontal pour qu’il aille chercher son lait.

Quel lait infantile choisir dans le cadre d’un allaitement mixte ?

Aucun lait infantile n’est mieux ou moins bien qu’un autre en relais de l’allaitement maternel. Certains fabricants utilisent le terme de « lait relais » ou « lait en relais de l’allaitement maternel. Mais c’est un terme purement marketing.

Le lait infantile est artificiel quand le lait maternel est naturel, il y a donc 1000 fois plus de différences entre un lait maternel et un lait infantile, qu’entre tous les laits infantiles.

Vous verrez aussi le terme « lait de suite » qui n’a rien à avoir avec « la suite de l’allaitement », c’est ni plus ni moins du lait 2ème âge pour les bébés de 6 à 12 mois, qui ont entamé la diversification alimentaire.

On vous glisse ici le guide pour vous aider à choisir votre lait infantile.

maman_avec_bebe_et_biberon

Comment arrêter l’allaitement mixte ?

Pour arrêter un allaitement mixte, deux options : vous pouvez revenir à un allaitement exclusif, ou passer 100% au lait infantile. *

Si vous souhaitez revenir à un allaitement exclusif, vous pouvez proposer le sein à votre bébé à chaque repas. Selon le stade de votre allaitement, votre lactation se remettra en place plus ou moins vite (à partir de 3 ou 4 mois la lactation devient autocrine : c’est la succion du bébé qui déclenche la lactation). Vous pourrez alors diminuer le lait infantile en fonction.

Si vous souhaitez basculer à 100% sur du lait infantile, vous pouvez remplacer au fur et à mesure chaque tétée par un biberon. Laissez à votre corps le temps de s’adapter progressivement, et attention aux premiers signes d’engorgement.

Whatever tes choix, t’assures Mama.

*L’OMS recommande un allaitement exclusif jusqu’aux 6 mois de Bébé. Mais il y a 1000 façons d’être parent.