ÇA VA MILKER BÉBÉ

Le lait relais de l’allaitement ou lait-relais, est-ce vraiment utile ? 

Pourquoi prendre un lait relais après un allaitement ? Est-ce que c’est grave de faire un sevrage sans lait relais ? On va déjà vous spoiler la fin de l’article : aucun lait n’est plus relais qu’un autre après un allaitement, il n’y a aucune réglementation sur le sujet. Ça vous surprend ? On répond aux grandes questions sur le lait-relais de l’allaitement. 

 
loismoreno-163

Quel est l’intérêt du lait relais de l’allaitement?  

Le lait-relais n’apporte rien de plus qu’un lait infantile classique après un allaitement. Et oui, le terme « lait-relais » ou « lait en relais de l’allaitement » n’est pas réglementé, donc tout le monde peut écrire lait relais sur sa boîte de lait infantile, comme l’explique l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire sur laits.fr  

«Le terme «relais», non défini dans les directives européennes, est une allégation (…) Ces préparations ne présentent pas de meilleure digestibilité que les laits standards, même certains ingrédients peuvent ne pas être présents dans un lait «relais» alors qu’il est présent dans un lait «standard», le fabricant considérant que l’apport par le lait maternel ne justifie pas un ajout.»

Alors, est ce qu’il y a une différence entre les laits relais et les laits infantiles classiques? 

Les laits relais et les infantiles classiques répondent exactement à la même réglementation : pas d’apport particulier en plus dans les laits en relais de l’allaitement donc ! On verra souvent écrit sur les boîtes de lait-relais « Contient du DHA » «  du fer, du zinc, des vitamines… » sauf que tous les laits infantiles en contiennent. Le DHA est d’ailleurs obligatoire dans les laits infantiles jusqu’à 12 mois. L’utilisation de ces mentions est même parfois une occasion pour les fabricants de vous le vendre plus cher. 

 

Mais alors, quel lait infantile choisir après un allaitement? 

Vous venez de donner votre lait, le meilleur pour votre bébé. Que vous ayez allaité deux jours, deux mois, deux ans… well done, Mama. Et c’est là qu’on doit vous dire, que le lait infantile ça sera jamais du lait maternel. Bien sûr, Bébé grandira et grossira grâce aux nutriments apportés par le lait infantile, mais le lait maternel c’est du sur-mesure pour votre Bébé (anticorps, allergènes, lait qui varie d’une tétée à l’autre…). Et donc il y a beaucoup de plus de différences entre le lait infantile et le lait maternel, qu’entre tous les laits infantiles du marché.  

  

Et donc on choisit quoi ? À part si Bébé a des maux particuliers, on choisit un lait infantile qui colle avec nos convictions (bio ou non, fabrication française…), notre budget, notre orga…  Pour vous éclairer, rendez-vous sur notre article : Quel lait infantile choisir en relais de l’allaitement ? 

Découvrez notre lait infantile BIO

  • X
    produit_lait_1_popote

    Le Lait 1er âge

    800 g
    18 avis
     
    19,50
    +
  • X
    produit_lait_2_popote

    Le Lait 2ème âge

    800 g
    29 avis
     
    18,50
    +
  • X
    produit_lait_croissance_popote

    Le Lait 3ème âge Croissance

    800 g
    27 avis
     
    17,50
    +
Le lait infantile

Quand démarrer le lait infantile, qu’il soit relais de l’allaitement ou non ? 

Quand vous êtes prête ! Minute Papillon, dans le cadre d’un projet d’allaitement mixte, on déconseille de commencer avant 8 semaines, le temps que votre lactation soit bien en place. Mais la situation peut être différente en cas de difficultés liées au démarrage de l’allaitement, si besoin faites vous accompagner par votre SF ou votre IBCLC préférée. 

Comment faire la transition entre lait maternel et lait infantile?  

Dans le cadre d’un sevrage avec lait relais ou sans lait relais, le maître mot c’est EN DOUCEUR. Il va d’abord falloir que Bébé s’habitue à un nouveau contenant : le biberon, mais ça peut aussi être verre, tasse à paille… On conseille donc de mettre que du lait maternel dans ses premiers biberons pour ensuite l’habituer à un nouveau contenu. On commence avec beaucoup de lait maternel, et un peu de lait infantile, et on inverse les proportions petit à petit.  

Sevrer Bébé, c’est pas toujours easy, mais promis ça va aller. 

Si j’ai une baisse de lactation, est-ce que je privilégie le lait relais? 

Si vous voulez continuer votre allaitement, on ne donne pas de lait infantile. En fait, pour avoir du lait il faut stimuler. Donc on met Bébé au sein au max’ et on s’hydrate bien. Si besoin d’un coup de pouce, on peut aussi stimuler au tire-lait et si besoin on fonce chez sa consultante en lactation ou sa sage-femme. 

J’ai peur que mon bébé ait des carences en fer, est-ce que je dois donner du lait en relais de l’allaitement?  

Il faut savoir qu’à la naissance, Bébé naît avec un stock de fer accumulé pendant la grossesse (la vie est bien faite !). Le fer présent dans le lait maternel est beaucoup mieux assimilé par Bébé (le sur-mesure tout ça) donc si vous allaitez exclusivement jusqu’à 6 mois, pas de risque de carence ! Ensuite, la diversification permettra de compléter les besoins en fer. 

Si vous arrêtez votre allaitement avant 6 mois, il peut être conseillé de commencer la diversification entre 4 et 6 mois avec des aliments riches en fer comme les viandes ou le poisson, pas plus de 5g/jour. 

Concernant le choix du lait infantile, il n’y a pas forcément plus de fer dans les laits-relais (et oui toujours pas de réglementation), n’hésitez pas à jeter un œil sur l’étiquette. 

 

IMG_0517
loismoreno-35

Et au fait, pourquoi on n’écrit pas que le lait infantile Popote est lait relais de l’allaitement?  

Parce que nous, on trouve ça mensonger d’utiliser un argument qui n’a aucun cadre réglementaire. Alors oui, le lait infantile Popote convient en relais de l’allaitement maternel ou en complément de l’allaitement : comme tous les autres laits infantiles ! 

L’OMS recommande un allaitement exclusif jusqu’à l’âge de 6 mois puis en complément de la diversification alimentaire jusque 2 ans.