Manifeste

pour une parentalité décomplexée

Être Parent...

Avant de le devenir, j’étais sure du parent que je voulais être.
Et puis ma fille a déboulé dans ma vie et a bousculé à peu près toutes mes convictions (et un peu plus encore). Être parent ça secoue et ça fait grandir, c’est aussi merveilleux qu’épuisant.

Si j’ai bien découvert quelque chose, c’est qu’être parent c’est faire comme on peut. C’est dealer avec ses envies d’hier et ses obligations d’aujourd’hui. Ou l’inverse. C’est avoir des principes, et parfois une réalité aux antipodes… et souvent c’est vivre avec ses contradictions*.

Être parent, c’est faire pour le mieux, à mi-chemin entre ses aspirations et les injonctions. Mais quoi qu’on en dise, il n’y a pas de meilleur choix que celui que vous faites.

Le parent parfait, c’est celui que vous vous efforcez d’être.

Que vous ayez pris deux ans de congé parental ou que vous soyez retourné travailler (avec un plaisir non dissimulé) dès qu’on vous y a autorisé. Allaitement long, ou pas du tout. Cuisine maison tous les jours, juste le WE, quand vous pouvez, jamais. Lui parler en langue des signes, en anglais ou à base de « cékileplumignon ». Team portage ultra sophistiqué ou poussette easy baby. Couche tôt, couche tard, couche jamais…

Et Popote dans tout ça ?

Derrière Popote, c’est cette envie de vous aider à concilier vos envies et la vraie vie. Vous permettre d’arrêter de culpabiliser aussi.

Parce que non, ce n’est pas parce que vous n’avez pas passé la soirée à éplucher votre butternut que cela fait de vous un mauvais parent. Et que oui, on sait que vous voulez le meilleur pour votre bébé.

Avec nos petites gourdes, on a évidemment fait le choix du bio et du bon.
Pour le reste, on s’adapte à tous les choix de parentalité. Que vous soyez fâché avec la cuisine et que vous Popotiez tous les soirs, que vous partiez en vadrouille et que vous ayez besoin de praticité, que vous ayez juste la flemme totale de préparer à manger, que vous soyez #TeamFaitMaison avec juste besoin de dépanner…

Parce qu’il n’y a pas une mais mille façons d’être parent.
Et que vous êtes quand même les mieux placés pour décider ce que vous souhaitez donner à manger à votre bébé.

Tiphaine Popote
Popote maman Tiphaine

* genre enfin dîner en tête à tête sans Bébé, mais passer la soirée à ne parler que de lui. Avoir hâte qu’il grandisse mais déprimer à l’approche du premier anniv. Rêver qu’il fasse ses nuits mais paniquer dès qu’il dort plus de 6h d’affilée (t’es sur il respire encore ?!). #ListeNonExhaustive