AVEUX DE PARENTS

Post Partum Ta Mère : rencontre avec une maman engagée

Vous aussi on vous a dit « Dors quand bébé dort ! » et puis en fait, même à 10 sur l’échelle de la fatigue, vous préférez scroller sur Insta ?

Vous aussi vous auriez eu envie qu’on vous parle de 4e trimestre, de votre corps post accouchement, de l’intimité dans le couple après une naissance, du sommeil de bébé (et du vôtre).

Vous aussi vous êtes sentie en décalage par rapport à votre conjoint.e qui retournait au travail, vous aussi vous culpabilisez, et vous vous dites que telle copine, ou (pire) telle influenceuse sur insta doit être une bien meilleure mère que vous, avec plus de patience, déjà qu’elle a plus de style !

ALALA, qu’est-ce qu’on peut se mettre sur le dos ! Comme si la vie n’était pas assez difficile. 

Suivre le compte instagram Post Partum ta Mère c’est mieux qu’une thérapie. Et il est vrai qu’il est plaisant de le lire que l’on ait accouché il y a un an, un jour, ou plus. On y trouve des conseils, des témoignages parfois durs mais toujours teintés de positif, et des commentaires qui font chaud au cœur.

Par ailleurs, Madeleine, la fondatrice, a lancé une pétition avec Le Mois D’Or, afin d’améliorer les conditions du post-partum en France, qui recense à ce jour 10 000 signatures. Il est demandé entre autres : l’allongement du congé maternité, une campagne d’information pour sensibiliser aux enjeux du post-partum et d’autres propositions pour améliorer cette période souvent éprouvante. Si vous voulez jeter un oeil c’est par ici.

Rencontre avec Madeleine, une maman engagée, qui a testé nos Popote pendant le confinement avec son fils de 22 mois !

Pouvez-vous vous présenter ? D’où venez-vous, âge, quel est votre parcours, votre métier… 

Je m’appelle Madeleine, j’ai 31 ans, j’ai grandi en Alsace et ça va faire 10 ans que je suis à Paris, enfin en proche banlieue ! Je suis attachée de presse en santé publique, je travaille plus précisément au sujet du don d’organes.

Côté famille, je suis en couple depuis 8 ans avec Jérémie, un illustrateur et podcasteur Belge. Il vivait à Oxford et moi à Paris quand on s’est rencontrés, commencer à distance a beaucoup apporté à notre relation. Et il y a bientôt 2 ans, en juin 2018, notre petit Félix est né. Il était désiré depuis l’été 2016.

Comment est née l’idée de Post Partum Ta mère ?

Aux 17 mois de mon fils, j’ai créé le compte Instagram dont j’aurais eu besoin après avoir accouché, pour aider les mères à mettre des mots sur ce qu’elles vivent, qu’elles sachent qu’elles sont loin d’être seules et qu’elles puissent se sentir comprises.

Je ne sais pas sur quelle planète de bisounours je vivais avant d’accoucher ou si c’est tout simplement un syndrome commun, le déni de la nullipare ! Je pensais que la maternité serait naturelle et instinctive. Mais premièrement, tomber enceinte s’est révélé plus compliqué que je ne le pensais. Puis après la naissance de notre fils, j’ai été submergée d’inquiétude et de stress. Je ne m’attendais pas aux douleurs post accouchement, je ne pensais pas que je passerais plus de la moitié de mon temps nuit et jour à allaiter, que notre fils aurait tellement de mal à trouver le sommeil et que quand il dormirait ce serait pour si peu de temps, … J’avais perdu tous mes repères et je pensais sincèrement que toutes les autres mères ne vivaient pas du tout cela.

Qu’avez-vous envie de montrer à travers ce compte Instagram ? 

J’ai envie de nuancer les mythes de l’entrée dans la maternité, de parler vrai et sans tabou, pour faire tomber l’omerta qui pèse sur la période post-partum. Et quand je dis nuancer, ça veut dire que ce n’est pas tout noir ou tout blanc. J’invite donc à parler de toutes les couleurs qu’on vit après avoir donné naissance.

Enfant_mange_post_partum_ta_mere
Illustration_helene_maternite

Quels autres comptes vous recommanderiez ? 

Les comptes que j’aime sont ceux qui ne font pas semblant, qui ont pour seule ligne éditoriale de parler vrai sans détour :

@helenetheillustrator : qui met en dessin plein de réalités de la vie de maman, pour rire parfois jaune aussi.

@lemoisdor : Le livre le mois d’or est sorti après la naissance de mon fils, j’aurais aimé connaitre ce concept avant. Les 2 femmes qui sont derrière ce livre sont à connaitre, et avec elles j’ai lancé une pétition pour améliorer les conditions des femmes post-partum.

@lequatriemetrimestre : un podcast qui traite de toutes les thématiques du post-partum, un incontournable !

@lamatrescence : le podcast qui traite de manière approfondie de thématiques liées à la parentalité et l’entrée dans la vie de maman

@association.maman.blues qui fait un travail incroyable, qui mériterait d’être mieux connue. Ne pas hésiter à les contacter quand on vit mal son entrée dans la maternité, elles ont un forum, organisent des groupes de paroles et orientent vers des professionnels.

LE CONFINEMENT 

Où êtes-vous, avec qui ?

Je suis avec mon mari Jérémie et notre fils Félix dans notre 60m2 avec balcon en banlieue parisienne.

Comment occupez-vous vos journées ?

Nous jonglons entre télétravail, jeux avec Félix et les tâches du quotidien. Jusqu’à présent nous déléguions toutes les activités manuelles type peinture et pâte à modeler à la crèche, mais nous nous y sommes mis durant le confinement. J’aime beaucoup le fait qu’on vive de nouveaux moments avec notre fils qu’on n’aurait pas pensé à créer sans le confinement : lire l’histoire du soir dans une petite cabane faite à l’aide d’un plaid, pique-niquer sur le balcon, créer un parcours de motricité, faire du sport ensemble, faire de la cuisine ensemble, …

enfant_jouets
podcast_livre_audio

Le livre qui vous accompagne en ce moment ?

J’écoute Le pouvoir du moment présent en livre audio.

Même question avec un film ou une série ?

La série This Is Us. Je n’ai pas tout de suite accroché avec le style très américain de la saison 1, mais j’ai été conquise pas tous les thèmes de la vie de famille qui sont abordés avec beaucoup de profondeur et de nuances… Une perle. On regarde en couple et on a toujours de très bonnes discussions après.

Est-ce qu’une Routine de confinement s’est mise en place ?

Je télétravaille du lundi au jeudi. Jérémie est indépendant, il travaille de 6h à 8h30 le matin puis l’après-midi. Et moi c’est le matin à partir de 9h, jusqu’à midi puis pendant la sieste de Félix et je joue avec lui à son réveil.


Je ne sais pas si c’est lié à son âge mais Félix est devenu très attaché à sa routine jusque dans les détails !

Avez-vous eu envie de craquer (honnêtement) ?

Je réponds toujours aussi honnêtement que possible 🙂 J’ai eu pas mal de coups durs au moral depuis le début du confinement. L’idée de ne pas être libre de sortir ou de faire d’escapades m’oppresse. Je n’ai donc pas eu envie de craquer, j’ai craqué plusieurs fois ! Mais comme en post-partum, parler au téléphone à une amie, ma soeur ou ma psy (!) et communiquer avec mon conjoint m’aide à mieux vivre cette période très spéciale.

Une astuce feel good à partager ?

Je ne suis pas la championne de la détente car j’ai une tendance anxieuse, comme beaucoup finalement. J’ai du mal à m’arrêter vraiment et en ce moment j’utilise l’application de méditation 7mind, un vrai moment pour faire descendre la tension, l’ambiance n’y est pas aseptisée comme ce que j’avais déjà pu tester.

Et sinon, je crois qu’abandonner sa to do list et se demander ce qui nous fait vraiment plaisir, c’est une clé essentielle.

bebe_livre_interieur
enfant_au_parc

La première chose que vous voulez faire quand le confinement sera fini ?

Aller au parc. Vraiment c’est la punition ultime avec un enfant que les parcs soient fermés.

Qu’est-ce qui vous manque le plus ?

Tout simplement notre quotidien d’avant confinement que j’aimais beaucoup, nous avions un équilibre vie de famille et vie professionnelle qui était agréable. Et le vendredi je retrouve régulièrement 2 amies mamans avec leurs bébés, ce rendez-vous me manque.

Avez-vous fait des posts sur le confinement (et ses conséquences) sur PPTM et si oui, lesquels ? 

J’ai fait plusieurs posts sur les conséquences du confinement sur les conditions d’accouchement et du séjour à la maternité, car je trouve terrible d’être privée de son soutien affectif et que des parents soient exclus des premiers moments de vie de leur enfant. Il y a aussi eu un témoignage et un autre va encore paraitre.

Après, je continue de traiter de tous les thèmes du post-partum qui sont toujours une réalité en confinement. J’ai aussi voulu éviter de créer un clivage culpabilisant entre celles qui le vivent bien et celles pour qui c’est un cauchemar. Ce qu’on voit beaucoup sur Instagram et qui peut augmenter le mal-être.

LA MATERNITE 

La grossesse, une période « épanouissante » ou « épanouichiante » ? Désolée, on n’a rien trouvé qui rimait ! 

En fait, j’ai du mal avec le mot « épanouissant » tout court je crois haha ! J’ai aimé être enceinte car ça a été une période plutôt paisible pour moi, les hormones ont eu un effet apaisant sur moi, et le fait de vivre en permanence avec mon bébé en moi était un kiffe. Par contre, au premier trimestre j’ai fait beaucoup de cauchemars, puis au deuxième trimestre j’étais particulièrement fatiguée et je souffrais de constipation sévère. Au troisième trimestre j’ai perdu le plaisir sexuel et j’ai développé un masque de grossesse… Donc rien de grave en soi mais pas une cure de jouvence non plus.

L’accouchement, est-ce vraiment « le plus beau jour de votre vie » ?

La rencontre avec notre fils était un moment surréel, difficilement descriptible mais rempli de soulagement et de joie. Par contre l’accouchement est une véritable épreuve physique et morale !

nouveau_ne_bras_de_sa_mere

La maternité entre l’image que vous en aviez et la réalité, c’est comment ? 

Je crois que ça n’a rien à voir avec ce que j’imaginais. C’est une vraie nouvelle vie alors que j’imaginais que ce serait une continuité de ma vie avec un enfant en plus.

Pourquoi avoir envie de montrer que la parentalité ce n’est pas toujours aussi lisse qu’on veut le montrer ? 

Parce que ce n’est pas la réalité. Et que le mythe « c’est que du bonheur » fait sombrer beaucoup de femmes et de couples.

Votre meilleur souvenir de maman à ce jour ?

Notre voyage à Barcelone quand il avait un an. J’ai trouvé la période des 12-18 mois vraiment magiques après une première année difficile. Je ne savais pas à quoi m’attendre pour ce voyage mais les Espagnols aiment beaucoup les enfants et on y a vécu la dolce vita.

Et à l’inverse, le plus gros fail ?

Un voyage en train quand Félix avait 3 mois, pas de place assise et je devais allaiter. On m’a finalement laissé un siège étroit et là il a fait une selle explosive qui a débordé de partout. Je voulais juste rentrer chez nous !

Un objet/jouet/accessoire qui te sauve la vie avec un enfant (en confinement) ? 

Les gommettes !

Un conseil à donner à une jeune ou future maman ?

Devenir mère est un processus beaucoup plus long qu’on ne l’imagine et bien moins inné aussi. Communiquer au maximum avec son conjoint pour créer ensemble les nouveaux repères de cette nouvelle vie, tout est à réinventer et une fois l’équilibre trouvé ce sera très agréable, mais il faut se laisser le temps et exprimer tout ce qu’on ressent.

Illustration_helene_maternite
Enfant_cuisine_post_partum_ta_mere

LA DIVERSIFICATION 

A quel moment avez-vous commencé la diversification ?

A 5 mois, notre fils semblait curieux.

Comment ça s’est passé ? 

Assez bien et progressivement. Nous avons donné des purées de fruits et de légumes au début. Ce n’est qu’à 7 mois qu’il mangeait vraiment une « vraie portion ». On ne dit pas assez que ça peut prendre du temps.

A 22 mois, votre enfant se positionne comment ? Il mange tout, il est difficile… ? qu’est-ce qu’il aime ? Qu’est-ce qu’il n’aime pas ? Comment avez-vous testé les Popote ? Racontez-nous tout !! 

Félix est intolérant aux protéines de lait de vache et aux œufs. Ça complique un peu les choses mais on a trouvé des solutions et nous réintroduisons petit à petit ces aliments. Après avoir été plutôt curieux il entre dans une période très sélective : les aliments doivent être séparés les uns des autres et s’ils sont trop « secs » à son goût il les trempe dans son verre d’eau avant de les manger. Félix est un enfant avec un petit appétit, il aime encore boire ses 3 biberons par jour par contre !

Une recette à conseiller ?

Gros coup de cœur pour les muffins pomme-framboise avec les Popotes. Félix a dévoré comme rarement ces petits gâteaux que nous avons en plus pu cuisiner ensemble !

Sa Popote préférée jusqu’à présent ? 

Framboise ou fraise, Félix raffole des fruits rouges !

Suivez le compte Instagram Post Partum Ta Mère par ici