A TAAABLE

Poisson gras : comment et pourquoi il faut l’introduire pendant la diversification de bébé

Poisson gras : comment et pourquoi il faut l’introduire pendant la diversification de bébé

Pourquoi le poisson c’est important ?

Qui dormait pendant les cours de SVT? Pas nous! (FAUX) Heureusement, on a fait un petit récap de l’essentiel à retenir. Le poisson, comme la viande et les œufs, est une source de protéine animale. Jusque là, vous suivez. Mais le poisson c’est surtout une source de EPA et DHA. Kézako? Des acides gras essentiels non synthétisés par l’organisme qu’on trouve dans la graisse des poissons. Ils sont suuuuper importants pour le bon développement du cerveau notamment.

Pourquoi le poisson gras c’est important ?

Outre cette bonne source d’acides gras, c’est aussi un apport en minéraux grâce au fameux phosphore! Contrairement aux poissons maigres qui contiennent moins de 1% de lipides, les poissons gras ont un taux de lipides entre 5 et 12%. Ils sont donc riches en Oméga-3, et plus il est gras, plus il y a d’Oméga-3. Et aussi, de la vitamine D, qui, comme vous le savez peut-être permet de transformer et d’absorber le calcium, HYPER important pour les tout-petits donc.

Quelques règles :

Âge

A partir de 4 mois en toute toute petite quantité parce qu’on est dans la découverte. Le lait maternel (ou infantile), ça reste la priorité. A partir de 6 mois, c’est important d’en ajouter dans vos purées.

Quantité

Les pédiatres recommandent de donner du poisson gras une fois par semaine à bébé (ou 2 selon l’âge). Parlons peu, parlons bien, parlons concret :

– A partir de 4 mois, 5g de poisson gras (ça rime!) et chez nous ça correspond à 10g de gourde Popote, soit 2 grosses cuillères à café.

– A partir de 6 mois, 10g de poisson gras, soit 1/3 de gourde Popote

– A partir de 10-12 mois, 20g de poisson gras, 2/3 de gourde Popote

– A partir de 2 ans, 30g, 1 gourde Popote

Introduction des textures et morceaux dans la diversification
Poisson gras : comment et pourquoi il faut l’introduire pendant la diversification de bébé

Cuisson

Bien cuit! Désolé de casser l’ambiance mais les ceviche, les sushis, tout poisson cru et fumé dont vous raffolez peut-être attendront. Les petites papilles de bébé y prendraient probablement goût mais son corps fragile n’est pas encore adapté. En cause : un risque bactériologique face à un système digestif délicat. Donc pour la cuisson c’est bien cuit et ce, jusqu’à 5 ans minimum!

Et votre poisson gras, vous le voulez comment ?

Le poisson gras, comme les autres protéines animales, se donne d’abord en petite quantité, mixé (ou non si on pratique la DME), puis dans une purée. On aime aussi beaucoup l’huile Quintessence dont on vous a déjà parlé dans l’article sur le DHA, elle se trouve en magasin bio ou sur notre site. Elle est merveilleuse car elle mêle de nombreuses huiles végétales, elle est donc gorgée d’un max d’oméga-3! Choisissez votre poisson frais, en conserve ou en Popote! On est toujours là pour vous filer un coup de main grâce à notre petite gourde de Saumon (mon préféré!)

– On évite…

Certains poissons sont à consommer avec modération (yep, comme l’alcool) car il y a des risques de contamination par l’environnement. Notamment, les poissons d’eau douce mais pas que! Citons ces mauvais élèves : anguille, requin, espadon, marlin et laproie.
Et on évite si possible les prédateurs qui se nourrissent de petits poissons tels que le thon, la lotte, le bar (loup), bonite, empereur, flétan, brochet, dorade, raie, sabre… On PEUT en donner mais cela doit rester exceptionnel.

– On privilégie…

Les poissons gras qu’on accroche sur son frigo : sardines, saumon, maquereau, harengs et leurs copains gras mais un peu moins : rougets, dorade, bar, brochet, truite, turbot, éperlan…

Poisson et allergies

Le poisson étant un allergène, il se donne seul, comme tout autre aliment au début de la diversification, ou avec des aliments que bébé a déjà goûté car il est important d’identifier la source de la réaction allergique si elle survient. Pour ces mêmes raisons, on en donne en petite quantité, et si vous voulez potasser le sujet allergies chez Bébé, c’est par ici.

Poisson gras : comment et pourquoi il faut l’introduire pendant la diversification de bébé
Muffins légumes et saumon

Idées de recettes avec du saumon pour bébé? C’est parti :

– Bouchées de saumon et patate douce  

Dès 6 mois, sans porc, DME

Ingrédients :
– 100g de Popote patate douce 
– 40g de Popote saumon
– 13g de chapelure
– 13g de farine
– Paprika
– Aneth

Préparation :
– Mélanger tous les ingrédients.
– Former des sticks pas plus gros que la paume de bébé et de la longueur de notre petit doigt.
– Enfourner à 180°c pendant 20 min et bonne Popote 😋

– Muffins légumes et saumon

Dès 6 mois, sans porc, DME

Ingrédients :
– 2 œufs
– 20g de farine
– 1 Popote Mais
– 1 Popote Brocoli
– 1 Popote Saumon 

Préparation :
– Battre les œufs. Ajouter la farine. Après avoir obtenu un mélange homogène, ajouter le maïs, le brocoli et le saumon. 
– Faire cuire dans un moule à muffin, 20 minutes à 200°c.  

Découvrez notre gamme de poissons

  • X
    poisson pour bébé colin

    Le Colin

    60 g
    113 avis
     
    2,50
    +