ÇA VA MILKER BÉBÉ

Comprendre la composition du lait infantile

Glucides, lipides, protéines… ces famous macro-nutriments ! Ça vous rappelle quelques cours de SVT ? On fait le point sur la composition du lait infantile (quoi, pourquoi, comment) pour être un peu moins perdu devant votre boîte métallique. C’est parti pour le décryptage d’une étiquette de lait infantile, histoire d’avoir de quoi vous la raconter à la prochaine rencontre parent/crèche !

choix-lait-infantile

Les Glucides 


Les glucides permettent de fournir de l’énergie rapidement au bébé.
Elles alimentent les cellules du sang et les neurones.
Parmi eux, deux familles. Les glucides simples (=sucres : fructose, saccharose, lactose…) et les glucides complexes ( comme l’amidon). Dans les glucides complexes, il y a aussi les fibres, qui ne sont ni digérées ni absorbées dans le tube digestif mais participent à son fonctionnement.

Le lait maternel contient près de 85% de lactose (glucide simple) et 15% d’oligosaccharides (glucides complexes). Les oligosaccharides du lait maternel ne sont pas assimilés mais participent eux aussi au process de digestion.

Dans les laits infantiles on retrouve des glucides sous différentes formes. Le plus souvent on utilisera du lactose, de la maltodextrine (issue de l’amidon), ou de l’amidon (épaississant utilisé dans les laits anti-reflux).

Certains fabricants ajoutent dans leurs formules des oligosaccharides FOS (fructo-oligosaccharides) et les GOS (galacto-oligosaccharides) – ouh les gros mots ! En fait ce sont des fibres, qu’on appelle prébiotiques, et qui sont respectivement produites à partir des végétaux et du lait. Elles alimentent et maintiennent en vie les bactéries présentent dans l’intestin (les fameux probiotiques). On retrouve aussi ces prébiotiques dans l’alimentation une fois qu’on démarre la diversification alimentaire, par exemple dans le poireau, poivron, chou, avocat, banane, panais….

Les Lipides 

Les lipides sont les nutriments les plus riches en énergie et ils ont notamment l’avantage de pouvoir être stockés (coucou les poignées d’amour)

D’après l’ANSES (Agence Nationale Sécurité Sanitaire Alimentaire Nationale) :

“Dans l’organisme, les lipides jouent deux rôles majeurs : 

  • un rôle de stockage de l’énergie. Dans ce cas les lipides sont sous forme de triglycérides, présents notamment dans les tissus adipeux (le gras, quoi) ;
  • un rôle structural. Dans ce cas, ils sont sous forme de phospholipides et entrent dans la composition des membranes des cellules.”

Les lipides sont constitués de petits éléments, les acides gras. Certains d’entre eux sont dits essentiels, ça veut dire qu’ils ne sont pas fabriqués par l’organisme et doivent donc être apportés pas l’alimentation. Il s’agit des les oméga 3 et les oméga 6 (c’est donc pour ça qu’on les voit partout !).

Le lait maternel apporte naturellement ces acides-gras essentiels, mais il y en a peu dans le lait de vache ou le lait de chèvre qu’on utilise pour le lait infantile, il faut donc les ajouter.
Parmi les oméga 3 et les oméga 6, les rock stars sont l’ARA et le DHA, dont on entend souvent parler parce qu’ils contribuent au développement du cerveau et de la rétine. Ils sont apportés dans le lait infantile par l’intermédiaire d’huiles végétales (pour l’ARA) et d’huiles de poisson ou d’algue (pour le DHA).L’ajout de DHA dans les formules (sauf 3ème âge) a été rendu obligatoire en 2020. 

lait_infantile_dosette
choix-lait-infantile

Les Protéines 

 

D’après l’ANSES (Agence Nationale Sécurité Sanitaire Alimentaire Nationale) : 

“Dans l’organisme, les protéines jouent des rôles essentiels : 

  • elles jouent un rôle structural et participent au renouvellement des tissus musculaires, des phanères (cheveux, ongles, poils), de la matrice osseuse, de la peau, etc.
  • elles participent à de nombreux processus physiologiques, par exemple sous la forme d’enzymes digestives, d’hémoglobine, d’hormones, de récepteurs ou d’immunoglobulines (anticorps).”

Les protéines sont constituées de chaines d’acides aminés, dont 9 sont essentiels (non synthétisés par l’organisme donc, si vous suivez ! ). Il faut donc en apporter suffisamment par l’alimentation. Dans les préparations pour nourrissons, certains sont apportés directement par le lait de vache, d’autres ajoutés afin de garantir un apport qui couvre les besoins des bébés.

Il y a 3 fois plus de protéines dans le lait de vache que dans le lait maternel (3,2g contre 1g/100ml) qui font davantage travailler les reins des bébés. On cherche donc dans le lait infantile à rééquilibrer le taux de protéines, en utilisant notamment des ingrédients issus du lait (comme le perméat de lait ou le lactosérum, ces noms barbares qu’on retrouve sur les petites boites). 

Il existe 2 sortes principales de protéines: la caséine et les protéines solubles. Dans le lait de vache il y a 80% de caséine contre 40% dans le lait maternel. 

Les protéines des laits infantiles sont donc souvent amenées par le lait de vache… or il existe des cas d’allergie aux protéines du lait de vache. En cas de doute, votre pro de santé pref saura vous orienter vers des formulations infantiles alternatives.

Les Vitamines & Minéraux 


Fer, calcium, zinc ou encore vitamines A, C, E, D entrent dans la composition du lait infantile. Chacun d’entre eux jouent ont rôle bien précis dans le bon développement des bébés, par exemple pour les défenses immunitaires ou la croissance des os et des dents ou encore pour le développement cérébral, la bonne absorption du fer ou du calcium.

Le lait maternel contient naturellement des vitamines et minéraux, aux justes quantités a le Bébé a besoin. Il est particulièrement riche en vitamines A, E et C. Le lait de vache contient également des vitamines et minéraux, mais en quantités non-adaptées aux bébés humains : trop de certaines et pas assez d’autres, alors on fait jouer les concentrations pour arriver aux taux recommandés pour couvrir les besoins essentiels de nos bébés. 

Quel lait infantile choisir
produit_laitier

Popote, dis moi c’est quoi…

Le lait de suite, c’est ni plus ni moins du lait 2ème âge, dont la formule est adaptée aux bébés de 6 à 12 mois, qui ont donc démarré l’introduction d’aliments solides.

Le lait de croissance est le lait 3ème âge, entre 10 mois ou 1 an et 3 ans. 

Le lait relai est en fait un terme purement marketing. Aucun lait infantile n’est plus relai de l’allaitement maternel qu’un autre. Si vous faites le choix d’interrompre votre allaitement, vous pouvez vous faire accompagner par un professionnel de santé pour vous faire accompagner (IBCLC mon amour).

Le lait maternisé (ou humanisé) sont des termes qui désignaient autrefois les préparations commerciales pour nourrissons. Elles ont été interdites parce qu’elles portent à confusion pour les parents quand au contenu des formules.

Découvrez notre lait infantile BIO

  • X
    produit_lait_1_popote

    Le Lait 1er âge

    800 g
    17 avis
     
    19,50
    +
  • X
    produit_lait_2_popote

    Le Lait 2ème âge

    800 g
    26 avis
     
    18,50
    +
  • X
    produit_lait_croissance_popote

    Le Lait 3ème âge Croissance

    800 g
    27 avis
     
    17,50
    +