ÇA VA MILKER BÉBÉ

Comprendre la composition du lait infantile

Glucides, lipides, protéines… ces famous macro-nutriments ! Ça vous rappelle quelques cours de SVT ? On fait le point sur la composition du lait infantile (et donc maternel) pour être un peu moins perdu devant votre boîte métallique. C’est parti pour le décryptage d’une étiquette de lait infantile, histoire d’avoir de quoi vous la raconter à la prochaine rencontre parent/crèche !

choix-lait-infantile

Les Glucides du lait infantile


Les glucides permettent de fournir de l’énergie rapidement au bébé, ils sont indispensables au bon fonctionnement des cellules,
notamment le cerveau, les muscles et le cœur. Les cellules du sang et les neurones sont gluco-dépendantes : elles ne peuvent fonctionner qu’en absorbant du sucre !
Parmi eux, deux familles. Les glucides simples (=sucres : fructose, saccharose, lactose…) et les glucides complexes (=amidon). Dans les glucides complexes, il y a aussi les fibres, mais elles ne sont pas digérées ni absorbées dans le tube digestif. Elles n’apportent pas d’énergie, elles ont une action sur la flore colique et sur le transit. 

Le lait maternel contient près de 85% de lactose (glucide simple) et 15% d’oligosaccharides (glucides complexes). Les oligosaccharides du lait maternel ne sont pas assimilés. Ils nourrissent les bactéries intestinales et permettent le développement d’une flore intestinale saine, résistante et protectrice. Avec un effet sur la digestion, le système immunitaire…
Dans les laits infantiles on retrouve des glucides sous la forme de lactose, maltodextrine (issu de l’amidon), ou amidon (épaississant utilisé dans les laits antireflux).

Certains fabricants ajoutent dans leurs formules des oligosaccharides FOS (fructo-oligosaccharides) et les GOS (galacto-oligosaccharides). Ces fibres sont respectivement produites à partir des végétaux et du lait. Elles alimentent et maintiennent en vie les bactéries présentent dans l’intestin (probiotiques. Elles agissent sur l’équilibre de la flore intestinale. On retrouve les prébiotiques ensuite dans l’alimentation par la diversification alimentaire. On les retrouve par exemple dans le poireau, poivron, chou, avocat, banane, panais….

Les Lipides du lait infantile

 

Les lipides sont eux aussi dans la composition du lait infantile. Ils sont les nutriments les plus riches en énergie et ils ont notamment l’avantage de pouvoir être stockés. Ils ont également un rôle indispensable dans le développement du cerveau et de capacité motrices et cognitives. Ils jouent aussi un rôle dans la formation des membranes de nos cellules. Et oui l’huile et l’eau ne se mélangeant pas, ils permettent de les rendre imperméables !

Les lipides sont constitués d’acides gras. Ces acides gras sont essentiels, ils doivent être apportés par l’alimentation car ils ne sont pas fabriqués par l’organisme. Il s’agit des les oméga 3 et les oméga 6 (c’est donc pour ça qu’on les voit partout !).

Le lait maternel contient ces acides-gras essentiels. Ils contiennent aussi des acides-gras à longue chaine. En particulier l’ARA et le DHA qui permettent le bon développement du cerveau et de la rétine. Ils sont apportés dans le lait infantile par l’intermédiaire d’huiles végétales et d’huiles de poisson ou d’algue respectivement. L’ajout de DHA dans les formules a été rendu obligatoire en 2020. Le DHA est naturellement présent dans le poisson gras et peut être d’origine végétale à partir de l’algue Schizochytrium.

lait_infantile_dosette
choix-lait-infantile

Les Protéines du lait infantile

 

Après l’eau, les protéines sont les principaux composants du corps humain. Elles sont indispensables à la croissance du bébé puisqu’elles permettent le renouvellement des cellules de notre corps. Elles ont un rôle dans le bon fonctionnement du corps. En effet, elles constituent des anticorps, les hormones, les enzymes, les cellules musculaires et les neurotransmetteurs.

Les protéines sont constituées de chaines d’acides aminés, dont 9 sont essentiels. Il faut donc en apporter suffisamment par l’alimentation. Dans les préparations pour nourrissons, certains sont apportés directement par le lait de vache, d’autres ajoutés afin de garantir un apport adapté.

Il y a 3 fois plus de protéines dans le lait de vache que dans le lait maternel (3,2g contre 1g/100ml), ce qui représente un risque pour les reins des bébés. On cherche donc dans le lait infantile à rééquilibrer le taux de protéines, en utilisant notamment des ingrédients issus du lait (perméat de lait, lactosérum…). On retrouve 1,2g à 1,6g/ml dans le produit infantile fini.

Il existe 2 sortes principales de protéines: la caséine et les protéines solubles. Dans le lait de vache il y a 80% de caséine contre 40% dans le lait maternel. Certains laits infantiles, plus riches en caséines, permettent de limiter les régurgitations et augmenter le sensation de satiété. La caséine en contact avec l’acidité gastrique coagule, le lait devient plus épais.

En cas d’allergie aux protéines du lait de vache, se tourner vers des formulations infantiles alternative (rix, chèvre…) sur conseil médical.

Les Vitamines & Minéraux du lait infantile

 

Fer, calcium, zinc ou encore vitamines A, C, E, D entrent dans la composition du lait infantile. Chacun d’entre eux jouent ont rôle bien précis dans le bon développement des bébés. Par exemple pour les défenses immunitaires ou la croissance des os et des dents. Mais aussi pour le développement cérébrale, la bonne absorption du fer ou du calcium.

Le lait maternel contient naturellement des vitamines et minéraux, le tout aux justes quantités dont le Bébé a besoin. Il est particulièrement riche en vitamines A, E et C. La composition du lait maternel dépend aussi des apports alimentaires de la maman. Le lait de vache contient également des vitamines et minéraux, mais en trop grande quantité pour certains ou en quantité insuffisante pour d’autres, alors on en enlève et on en rajoute pour couvrir les besoins essentiels des bébés.

biberon_lait_infantile
mains_bebe_biberon

Popote, dis moi c’est quoi…

Le lait de suite, c’est ni plus ni moins du lait 2ème âge, dont la formule est adaptée aux bébés de 6 à 12 mois, qui ont donc démarré l’introduction d’aliments solides.

Le lait de croissance est le lait 3ème âge, entre 10 mois ou 1 an et 3 ans. 

Le lait relai est en fait un terme purement marketing. Aucun lait infantile n’est plus relai de l’allaitement maternel qu’un autre. Si vous faites le choix d’interrompre votre allaitement, vous pouvez vous faire accompagner par un professionnel de santé pour vous faire accompagner.

Le lait maternisé (ou humanisé) sont des termes qui désignaient autrefois les préparations commerciales pour nourrissons. Elles ont été interdites parce qu’elles portent à confusion pour les parents quand au contenu des formules.