AVEUX DE PARENTS

« Mes enfants sont formidables … » Ou pas !

Jeanine est Australienne, mais vit à Paris avec son mari Benjamin. Elle a gardé l’accent chantant qu’ont les anglo-saxons. C’est la maman de Juliette, 6 ans, et Oscar, 3 ans et demi, elle est en fin de grossesse et attend son troisième. Elle a lancé la géniale marque de pyjamas Comète. Géniale parce qu’ils sont pensés pour les parents qui font des nuits trop courtes, qui changent et rechangent les couches, qui se trompent de bouton, qui doivent s’y reprendre à plusieurs fois. Qui ne s’est jamais dit que c’était quand même une sacrée diablerie d’avoir fait des pyjamas avec AUTANT de boutons nom d’un petit bonhomme ? Nous on s’est retrouvé dans ces parents qui galèrent, et on adore ces pyjamas tout doux, en coton bio, aux couleurs pastel et imprimés délicats. Il s’ouvre et se ferme en 1 seconde top chrono. Elle nous a raconté quelques anecdotes savoureuses sur son quotidien de maman…

1 – La balayette à chiottes La brosse de WC

« Ce que je trouve drôle avec les enfants parfois c’est leur façon de réagir face à des choses comme si c’était une bêtise alors qu’en fait, c’est nous qui réagissons mal ! Mon fils est propre depuis un peu plus de 6 mois, il va aux toilettes tout seul. Et récemment, j’étais à la maison, j’entends un truc qui tombe. Il m’appelle, je vais dans les toilettes, et il avait fait tomber le support de la brosse des toilettes, la balayette. Y’avait de l’eau dedans donc c’était vraiment dégoutant. Et mon premier réflexe ça a été de crier : « Mais pourquoi t’as fait ça ? » C’était horrible parce qu’il me regardait avec des grands yeux et il me dit : « Maman je suis désolé… » Il voulait bien faire en nettoyant, comme il nous avait vu faire. Je me suis sentie super mal après, parce que ça partait d’un bon sentiment. Avec le recul, j’ai trouvé ça génial. Je lui avais jamais parlé de ça et il avait intégré que c’était comme ça qu’on nettoyait. Je me suis excusée auprès de lui en lui disant qu’il fallait m’appeler la prochaine fois ! »

2 – Le coloriage mural

« Alors là, j’ai pas du tout culpabilisé. J’avais déjà les deux enfants, on habitait dans un appartement de location à Paris. Les enfants partageaient leur chambre. Je me rappelle plus exactement quel âge avait Juliette mais elle était pas très grande. Elle avait 3-4 ans max. Pour décorer sa chambre, sans que ce soit définitif parce qu’on était dans un appartement de location, j’avais acheté un sticker mural qui faisait une ligne, avec des petits oiseaux, comme sur une perche. Ma fille n’avait jamais fait de grosse bêtise.

Et là, j’arrive dans sa chambre, je la vois en train de colorier l’intérieur des oiseaux, avec son frère qui la regarde, parce qu’il avait son lit en face, mort de rire en train de l’encourager.

Là, je pète un câble !

Elle m’a vue, elle a compris tout de suite que c’était une bêtise. Et paf, elle s’est mise au coin toute seule ! C’était drôle ! Mais sur le coup, j’ai hurlé, j’avais peur qu’on puisse pas l’enlever et que ce soit un souci en partant de l’appart. Bon après on se dit qu’il y a des solutions auxquelles on pense pas sur le moment et qu’il faut pas forcément s’énerver… »

3 – Cache-cache

« Ça c’est encore une histoire avec ma fille. Elle a arrêté de le faire parce que je me suis fâchée aussi mais elle est très drôle et très intelligente (enfin moi je trouve hein !) Un soir, après qu’elle soit couchée, je cherche mon sac à main. Introuvable. Je dis à mon mari que je comprends pas, que mon sac était là. Il me dit : « Mais non, t’as dû le mettre ailleurs. » Mais j’étais sûre de moi.

On se dispute parce que comme d’habitude on pense que c’est l’autre qui a déconné. Puis il me dit : « C’est pas grave, tu le trouveras demain. » J’étais comme une folle, j’ai passé toute la soirée à chercher mon sac, j’avais mon chéquier, mon portefeuille etc.

Et puis le matin je dis à mon mec : « J’ai réfléchi je crois que Juliette l’a caché, elle a déjà fait des coups comme ça. » Avant d’aller à l’école Benjamin lui demande : « Dis, t’aurais pas vu le sac de maman ? » et là, elle éclate de rire : « Ah bah si ! » et elle l’avait caché dans sa chambre. Elle attendait que ça, de dévoiler sa super blague. Et moi qui avait passé une nuit de merde en me disant mais qu’est-ce que j’ai pu faire avec mon sac ! Elle était morte de rire mais je lui ai dit de plus jamais cacher des choses aussi importantes.

4 – La vérité sort de la bouche des enfants

« Y’a aussi les petites phrases des enfants qui nous font marrer. Je sais pas si c’est une mauvaise compréhension ou s’ils changent un mot pour donner un autre sens. Récemment, un truc m’a fait mourir de rire. Il est vraiment têtu (comme ses parents !) et mon mari lui dit : « Mais t’es vraiment une tête de mule ! » Et là, Oscar le regarde droit dans les yeux et lui dit : « C’est TOI la tête de mule ! » J’ai trouvé ça super chou (et tellement vrai !)

Après, c’est moins mignon, mais il a également demandé à mon papa qui est assez costaud disons « Pourquoi t’as un gros ventre ? » mon père lui a gentiment répondu mais c’était un peu dur ! Les enfants c’est très souvent ça. Il a aussi demandé lors d’un dîner avec des amis à nous qui n’arrivent pas à avoir d’enfant : « Mais pourquoi vous n’avez pas d’enfant vous ? » C’est juste le moment où t’as envie de te cacher ! C’est pas méchant, c’est bienveillant mais ça sort tout seul. Quand t’es petit y’a pas d’arrière pensée sur chaque chose, tu poses des questions qui te semblent appropriées sans savoir que ça peut faire mal. »

5 – PETIT Papa Noël

« Dans la même veine des choses qui s’expliquent pas, petite anecdote de Noël. On s’est fait livrer notre sapin de Noël cette année. Quand on était en appart, on achetait des petits sapins et là on a emménagé dans une maison donc on s’est fait plaisir. On a acheté un grand sapin qui faisait plus de 2 mètres. Les enfants rentrent à la maison, on déballe l’arbre et là Oscar se met à pleurer. On s’attendait pas à ça, donc on s’affole : « Mais qu’est ce qui va pas ? »  et là il dit en pleurant : « Le sapin il est plus grand que mooooi… » Il était dégouté ! On se rend pas compte des choses qu’ils remarquent, tu peux même pas y penser ! Pas une seconde je me suis dit qu’il pourrait être intimidé. Cinq minutes plus tard c’était fini mais bon… Les enfants sont surprenants ! »

Retrouvez l’univers de Comète sur cometeparis.com.