WE LOVE

Les 1000 premiers jours de bébé déterminent… sa vie !

Breaking News : Notre capital santé serait déterminé par les 1 000 premiers jours de notre vie. Soit, de la conception aux 2 ans environ d’un bébé. Cette période fascine les scientifiques, qui ont découvert que notre développement physique, cognitif mais aussi affectif se jouaient dans cette très courte fenêtre. Vous avez peut-être grandi dans les années 80-90 où l’on disait que « Tout se joue avant 6 ans » chez les enfants. Et bien que nenni ! Cette période des 1 000 premiers jours est désormais encadrée, et fait l’objet d’études très poussées, notamment par l’ANSES (L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail).

Bébé allongé

Cette période permettrait d’éviter obésité, diabète, hypertension grâce à de bonnes habitudes… Rappelez-vous, nous vous avions parlé des nouvelles recommandations alimentaires pour bébé de 0 à 3 ans. Cette information, qui peut paraître vertigineuse (quelle responsabilité !), et aussi un peu angoissante (ah mince, j’ai bu un verre en début de grossesse, et puis un peu de junk food, olala j’aurais dû faire du footing chaque matin et investir dans ces compléments alimentaires qui coûtent un smic !), n’en est pas moins très intéressante, car vous pouvez mettre toutes les chances de votre côté en suivant quelques conseils simples. Alors, que faire pour donner le meilleur à bébé ?

La consultation préconceptionnelle

Vous vous souvenez dans Mad Men (dans les années 50 quoi), quand on voyait les femmes enceintes fumer 1 paquet de Gitanes sans filtres par jour en buvant un petit whisky ? Les médecins ont depuis réalisé que ce n’était pas la meilleure façon d’attendre un enfant. Aujourd’hui, on est bien loin de tout ça, car on recommande d’arrêter la fête avant même la grossesse. La consultation préconceptionnelle est à ne pas confondre avec la consultation prénatale ! Pour mettre toutes les chances de votre côté genre dès le début, c’est encore mieux de le faire quand vous n’êtes pas encore enceinte. On peut pas être plus au début là ! La logique des scientifiques est toute simple : si vous arrêtez ou diminuez cigarettes, alcool, que vous vous nourrissez mieux, et que votre hygiène de vie est bonne avant même la grossesse, vous mettez toutes les chances de votre côté premièrement pour tomber enceinte et deuxièmement pour avoir un foetus en parfaite santé dès les premières semaines de conception. C’est un RDV méconnu mais qui pourrait changer vraiment les choses. Seuls 10% des couples y ont recourt aujourd’hui. Et oui c’est une consultation de couple, le ou la partenaire doit être impliqué aussi dans ce process. M’enfin si vous avez su votre grossesse au bout d’un mois ou deux, et bu quelques verres, personne ne vous jettera la pierre ! (Psst, on en a même vu boire quelques gorgées dans le verre des autres bien plus avancées !)

5 fruits et légumes par jour

Encore une fois, du bon sens. Les plats tout préparés, les plats trop sucrés, trop salés, transformés, ce n’est pas bon pour la santé. Duuuh. Mais l’inverse aussi ! Le jeûne à haute dose, les régimes hypocaloriques, on évite aussi. Les études montrent qu’une alimentation déséquilibrée chez la future mère peut entraîner une diminution des cellules bêta pancréatiques productrices d’insuline. En français, ça veut dire que cela entraîne des risques de diabète ou d’hypertension. L’obésité d’un des deux parents joue également, et prédispose à un risque d’obésité plus tard chez l’enfant. En gros, on mange sain : fruits, légumes, protéines, lipides, oléagineux, légumineuses, féculents… Tout ce qu’on vous rabâche avec Loetitia Pescot sur le bien-manger de bébé marche également chez les adultes ! Donc on mange sain oui, mais on se fait plaisir de temps en temps. Une crêpe au Nut, un burger, une barquette de frites, c’est oui mais pas tous les jours ! Mo-dé-ra-tion.

A fond la forme

Le sport. Le quoi ? On plaisante. Vous nous voyiez venir avec notre alimentaire équilibrée. Et oui, qui dit manger dit bouger ! Bon pour le moral (c’est bon-bon !) et bon pour la santé ! Et le ou la partenaire s’y colle aussi. Le mieux, c’est un petit peu tous les jours, beaucoup plus bénéfique qu’une grosse séance par semaine. Marchez, sortez plus tôt de votre métro, bus, train. Prenez les escaliers, marchez pour faire vos courses, allez en forêt ! Votre allié c’est le podomètre sur Smartphone, il donne envie de se dépasser chaque jour et engrange un fort sentiment de fierté !

Zen, restons zen

Après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, une psychiatre a mesuré le taux de cortisol (l’hormone du stress) chez une quarantaine de femmes enceintes se trouvant à proximité du World Trade Center. Et un an plus tard, chez leurs bébés. Les résultats étaient évidemment édifiants. La vulnérabilité au stress ayant été transmis de la mère à l’enfant, surtout après 6 mois. Alors là, vous vous dites « MAIS L’ANGOISSE ». Oui c’est un exemple bien extrême que les scientifiques ont décidé d’employer. Je dirais plutôt qu’on répète énormément aux femmes enceintes « de se détendre », « Attention, sinon tu vas transmettre ton stress à l’enfant ». Mais comme dirait mon psychiatre Thierry Leonard, « Si vous on dit de ne pas penser à un lapin, vous n’allez pas pouvoir penser à autre chose qu’à un lapin. » Moralité : la vie a son lot d’angoisses, et certainement plus que jamais lorsqu’on est enceinte. Alors tournez-vous vers des professionnels. Faites de la méditation, de la sophrologie, de l’acuponcture, de l’hypnose… Ce que vous voulez, mais se détendre cela s’apprend selon son tempérament. Allez à votre rythme et si vous avez la chance d’habiter au vert, tournez-vous vers la nature !

Exit les toxiques

Les fameux perturbateurs endocriniens sont partout, notamment dans l’alcool et le tabac, mais ça si vous suivez bien, on a dit qu’on avait arrêté depuis longtemps ! Ils sont également dans les produits ménagers, dans les cosmétiques, les soins, les emballages alimentaires… Du coup, la science vous conseille de faire un coup de balai dans vos produits, et de changer vos habitudes. Là aussi, votre conjoint ou conjointe, est invité à vous suivre. On se débarrasse des mauvaises habitudes et on investit dans le naturel ! Savon noir, vinaigre blanc etc. Sans forcément devenir radical, faire sa propre lessive ou son shampoing solide, de nombreuses enseignes proposent des produits écologiques sains pour vous et la planète !

L’allaitement

L’allaitement connaît un regain de popularité, peut-être grâce à l’OMS qui recommande d’allaiter au sein, de manière exclusive, pendant 6 mois ou peut-être grâce au succès fulgurant de Tajine Banane, qui sait ? En tout cas, c’est l’idéal et c’est scientifique. Le lait maternel renforce les défenses naturelles et participe au bon développement de son cerveau, réduit obésité et problèmes cardiaques et renforce le lien entre la mère et l’enfant. Mais rappelez-vous, ce ne sont que des recommandations, et chaque femme allaite comme elle le peut

Amour et babillages ah-ouh cha cha cha

Que l’on allaite ou que l’on donne un biberon, chaque parent crée un lien d’attachement très fort avec son enfant ! C’est grâce au regard amoureux que l’on pose sur lui, aux regards qui se croisent, aux sourires, aux paroles réconfortantes, aux berceuses que l’on murmure… Bébé en a énormément besoin pour son sentiment de confiance et de sécurité ! En donnant de l’amour, on réduit l’hormone de stress de bébé, et on l’aide à plus zen plus tard. (Pas la peine d’appeler vos parents pour dire que si vous êtes stressé c’est de LEUR faute par contre !)

Shake ton booty baby!

Comme nous, les enfants ne bougent plus assez ! L’objet de malheur dont on ne devrait pas abuser : le transat (marche aussi pour la chaise haute, quand elle est bien pratique !) En effet, on recommande aux enfants de moins d’un an d’être allongé sur un plan ferme, sur le dos ou le ventre lorsqu’il n’est pas dans vos bras. Au moins une demie heure par jour ! C’est comme ça qu’il va apprendre à bouger, se retourner, attraper, et bientôt ramper pour enfin marcher, s’assoir seul etc. Après 1 an, on conseille 2H30 d’activités physiques par jour. Nos enfants, ces grands sportifs ! Ils ont besoin de se dépenser : on court après une balle, on va au parc, on trottine, on fait des roulades sur un tapis. Bref, on se dépense ! Souvenez-nous « Les enfants, c’est la santé ! » Eyes. Rolling.

Les écrans, les fameux écrans

Les reco sont formelles : pas d’écran avant 3 ans pour les enfants ! L’exposition freine le bon développement de l’enfant, surtout lorsqu’il est passif, bouche ouverte façon tétard pétrifié. Ce ne sont pas les jouets qui manquent et bébé a terriblement besoin d’interractions avec vous pour se développer, ça vaut le coup de s’y mettre. Et puis, au bout de 3 ans, songez aux appli éducatives, qui peuvent justement aider au bon développement et à l’apprentissage de connaissances en s’amusant ! La tablette peut être un chouette outil si on s’en sert bien !

Pour les nouvelles reco sur l’alimentation entre 0 et 3 ans, c’est juste ici.