A TAAABLE

Le top des aliments (et les réflexes) anti-rhume

Ou comment booster ses défenses immunitaires ! Nous avons demandé à notre diététicienne-nutritionniste Loetitia Pescot comment on pouvait mettre toutes les chances de notre côté pour éviter à bébé (et à toute la famille) de tomber malade. Suivez le guide pour adopter les gestes et les réflexes qui vont peut-être vous éviter la corvée du mouche-bébé !

Le B.A. BA

Force est de constater qu’aucune étude aujourd’hui ne va affirmer scientifiquement que manger tel ou tel aliment vous empêche d’attraper un rhume. En revanche, la mise en place de ces conseils simples et basiques, c’est déjà faire un pied de nez aux vilaines bactéries.

Une alimentation équilibrée

Et oui « Manger-Bouger » , « 5 fruits et légumes par jour » on nous rabâche les oreilles avec ces slogans mais avouez qu’ils ont le mérite d’être efficaces. C’est la base de TOUT. Il faut manger varié et équilibré. Des fruits et des légumes, de préférence de saison, de préférence des Popote mais là c’est vous qui voyez ! Héhé. On va pas se mentir, votre corps est une machine et il a besoin d’être nourri de bonnes choses. On y revient plus tard plus en détails, mais en gros le message c’est que si vous vous mettez à manger uniquement des légumes orange parce que vous aurez lu ici qu’ils sont bourrés de Vitamine A, ça va pas vous aider à passer entre les mailles du filet !

Psst : Quand on n’a pas le temps de faire sa petite popote avec le panier fraîcheur de la biocoop à côté, fruits et légumes surgelés ou en boîte gardent les minéraux (pas les Vitamines) mais ça dépanne. Et sinon, il y a toujours nos Popote, elles sont là pour ça, mais c’est vous qui voyez ! 

chayene-rafaela-invemvSFXAM-unsplash

L’allaitement

Yep, l’allaitement permet de booster les défenses immunitaires de bébé, c’est pourquoi l’OMS le recommande jusqu’à 6 mois. Une pensée pour toutes les mamans allaitantes, ceci vous mettra probablement du baume au cœur ! Pour les autres, pas de panique, la capacité à se défendre contre les bactéries c’est 50% d’immunité naturelle transmise par la maman, et 50% en fonction des virus et autres agents pathogènes. Il y a un lien étroit mais complexe entre nutrition et immunité mais rien n’est encore bien défini, le corps humain est complexe donc pas la peine de culpabiliser si vous n’avez pas allaité ! On vous aime et vous êtes un bon parent <3

L’hygiène

Le système de défenses immunitaires de bébé n’est pas complètement mature, il est donc indispensable d’adopter des réflexes d’hygiène au quotidien. Ne partez pas du principe qu’à la crèche, il évolue dans un nid de microbes et que foutu pour foutu, roue libre sur le nettoyage des mains. Non non non, au contraire, on se lave les mains régulièrement, dès qu’on rentre à la maison. On ne goûte pas les repas avec la même cuillère, on aère quotidiennement l’appartement ou la maison pour renouveler l’air, on lave doudou (de l’importance d’en avoir en double) et on évite de sécher les biberons avec le torchon de la cuisine (plein de bactéries), un égouttoir bien haut suffit, et un petit coup de vinaigre blanc de temps en temps.

Cet hiver, on adopte…

Les bonnes matières grasses

Rappelez-vous notre article sur les lipides, et leur rôle fondamental (oui, ce teasing c’est pour que vous cliquiez ) L’équilibre entre les omégas 6 et 3, cela a été prouvé, joue sur les réactions inflammatoires ! On met beaucoup trop souvent de côté les matières grasses dans l’alimentation des petits, à tort ! Les nouvelles réco sont formelles, les lipides jouent un véritable rôle dans le bon développement des bébés. « Quand je leur dis que c’est bon pour le cerveau généralement ils en mettent » ajoute Loetitia Pescot.

On les trouve où ? Dans les huiles végétales, les poissons gras (thon, saumon, sardines…)

Idée recette : risotto crémeux saumon-épinards, dès 8 mois 

Les bonnes Vitamines

Là aussi, on vous avait déjà fait le topo, c’est pas pour dire qu’on se répète, mais plutôt pour dire que tout se complète ! La vie est bien faite. Pour la piquouse de rappel sur les vitamines c’est par ici.

* La Vitamine C, c’est LA vitamine de l’hiver, elle agit avec la Vitamine E. On la trouve où ? Kiwi, litchi, agrumes… Vous pouvez y aller à gogo ! Mais attention, on n’achète pas en bouteille et si vous pressez les agrumes, consommez rapidement car un jus d’orange pressé des heures avant perd toutes ses vitamines. Que voulez-vous, la Vitamine C est du genre sensible.

* La Vitamine D est très importante. C’est celle qui nous manque en hiver, à cause du soleil qui joue à cache-cache. C’est bien de donner les compléments que vous propose votre pédiatre, et sinon… Vous pouvez toujours essayer de lui faire avaler de l’huile de foie de morue !

* La Vitamine A intervient dans les défenses immunitaires et ça tombe bien, on la trouve dans les aliments ORANGES, complètement d’actualité en cette saison. On se rue donc sur potiron, carotte, patates douces et mêmes, les épinards même si on n’a jamais vu d’épinard orange, ils sont bourrés de Vitamine A. Tout comme dans le foie et le cœur pour ceux qui aiment la viande.

Idée recette : Purée fondante de patate douce poulet coco, dès 8 mois

Les anti-oxydants

Le ROUGE est votre allié : les baies par exemples, myrtille, cassis… Sont bourrées de bienfaits ! Dans les légumes, le brocoli, le chou frisé et le poivron rouge. Mais aussi raisin, fraises, grenades et chocolat (en petite quantité).

Idée recette : Petit suisse glacé au coulis de myrtille, dès 8 mois

Les bons oligo-éléments

* Le fer est essentiel, d’où l’importance de garder le lait 2e et 3e âge le plus longtemps possible pour avoir un apport en fer important. Sinon, on le trouve dans le boudin noir (bien cuit et sans la peau pour les amateurs mais #BonChance !), le foie, le jaune d’œuf et les moules. Il est encore mieux utilisé lorsqu’il est associé à la Vitamine C qui augmente son absorption. Exemple : manger du foie de volaille et terminer par un kiwi, et vos cellules vous remercient !

* Le zinc lui, on le trouve dans la viande, le jaune d’œuf, le chocolat, les graines et les champignons shitaké qu’on trouve aujourd’hui un peu partout. Et qui peut plaire aux petits grâce à leur texture élastique !

* Le sélénium lui, on le trouve dans les poissons, les champignons et les œufs.

Le tips pour un ajout de fer et de zinc : ajouter du persil, du curcuma, des purées de graines (sésame, pavot etc.) Cela varie les goûts et booste l’immunité de bébé !

Les bons probiotiques naturels 

Le yaourt ou le kéfir de lait, ces bonnes bactéries viennent enrichir ou développer la flore bactérienne. On évite le kéfir fait maison et on le choisit dans les magasins bio ! On en consomme un par jour.