WE LOVE

La langue des signes pour bébés : communiquer avant la parole

« Bébé pleure, que dit-il ? », « Parler le langage sensoriel de bébé », « Bébé, mode d’emploi » On sait pas vous, mais à la naissance d’un enfant, la bibliothèque familiale aurait tendance à se transformer en rayon Santé-Bien-être-Puériculture de la Fnac. Adios Prix Renaudot et autre Sorcières de Mona Chollet vous voilà préoccupé.e par juste : Que veut bébé ? Que dit-il ? Il est pourtant propre, il a mangé. Il a peut-être mal quelque part ? Il a de la fièvre ? Pour peu que votre mère/belle-mère/mec/meuf soit dans les parages un vrai conclave peut se mettre en place, chacun y allant de sa petite théorie, penchée sur l’enfant qui braille. Ah la vie de parent est merveilleuse ! Pourtant, il est une tendance qui fait grand bruit sur les réseaux sociaux : pratiquer la langue des signes avec son enfant.

maman avec bébé

 Pourquoi ? Parce qu’on rêve tous de savoir ce que bébé pense/veut. 

En ce sens, les signes permettent à bébé de communiquer émotions et besoins avant l’arrivée de la parole qui, comme chacun sait se développe vraiment à partir de 2 ans (Dieu que c’est long !). Pour celles et ceux qui seraient curieux (ou impatients), développer la langue des signes avec des enfants entendant permet de créer un autre lien, et à terme, d’enrichir le vocabulaire. Pas de panique, signer ne retarde en aucun cas l’acquisition de la parole. C’est un peu tout bénéf, avec en plus, un apprentissage d’un langage qui vous servira à vous et à bébé pour communiquer avec les non-entendant !

Super, on commence quand ?

Asap comme disent les américains ! Bébé a pleeeein de choses à dire vous savez. Comme pour la diversification alimentaire, un système de mimétisme se met en place vers 7 mois. Disons qu’on peut commencer autour de 6-7 mois, mais que bébé sera vraiment capable de signer vers 10 mois. Mais bien évidemment, vous pouvez commencer à 8, 9, 10 mois etc. Cela la communication avec les parents et même à la crèche/la nounou beaucoup plus fluide, afin d’être à l’écoute de bébé.

C’est super important de développer les signes en disant le mot à l’oral, on associe le geste à la parole. Les comptines et les lectures sont bien pratiques pour ça. Chaque enfant va aller à son rythme, mais préparez-vous à signer un peu solo les premiers temps, jusqu’à ce que bébé y arrive à son tour. En un mot : persévérez, ça vaut le coup !

L’apprentissage ne doit évidemment pas être un fardeau, une charge mentale en plus, un truc à noter sur sa to-do list qui plombe encore plus le moral d’un papa ou d’une maman déjà bien occupée à gérer les urgences de l’avant-veille. Du coup, pas besoin d’utiliser le catalogue entier, on reste vraiment sur des mots pratiques.

Les signes de la vie courante qui servent au quotidien

On connait déjà, sans s’en rendre forcément compte, quelques signes de base comme « Au revoir », « non » et « chut » (ah tiens, on l’utilise souvent celui-là). Vous allez voir que les autres signes de la vie courante sont tout aussi simples et pratiques à utiliser.

Merci

Sans doute le plus mignon, pour dire on envoie un bisou avec la main en partant de la bouche. Mais sans bruit, ni la petite moue qui va bien.

S’il te plait

La politesse vous voulez l’apprendre dès le plus jeune âge et vous avez raison ! Cependant, le signe « s’il te plaît » n’est pas le plus facile… Avec l’arrête de la main, on se caresse le côté du visage du nez jusqu’au menton, en prenons soin de contourner la bouche. Moyen mémo-technique : quand bébé est poli, vous êtes ravi, vous avez envie de lui caresser le visage, c’est pareil pour ce signe !

Pipi

Le pouce tapote le bas ventre. Très utile pour l’apprentissage du pot, on montre régulièrement le geste et une fois intégré, la propreté s’apprend plus facilement (et discrètement, lorsqu’il y a du monde !)

Changer la couche

On joint les deux mains pour former un gros poing, et on fait pivoter les mains d’avant en arrière. Un peu de dextérité s’impose, l’idéal est de montrer le geste à bébé lorsqu’on le change pour qu’il puisse comprendre à son tour.

Livre

Easy-peasy. Les mains jointes l’une contre l’autre, elles miment un livre qui s’ouvre.

Musique

Le plus amusant ! Faites danser un doigt de chaque main de manière symétrique comme s’ils dansaient au son d’une mélodie.

Dodo

Bien pratique pour évoquer l’heure d’aller dormir le soir, ou pour faire la sieste, le signe dormir c’est la main ouverte, qui vient recueillir la tête qui fait semblant de se poser dessus.

Bain

Les deux poings se frottent au torse simultanément. Il fait parfois partie du rituel du soir pour bébé, est un plaisir pour certain, un calvaire pour d’autre, au moins bébé pourra anticiper le moment avec plaisir ou mieux l’accepter !

Bobo

Le pouce descend le long du menton. Bien pratique lorsque l’enfant a mal quelque part, le signe permet également de montrer l’endroit de son corps où il a mal.

Bisou

Comme pour manger, on reprend la main à l’italienne façon « ma chéééé » avec les doigts qui se touchent, et on vient taper les deux joues pour évoquer une bise. Une fois sur chaque joue. Bi-sou.

Je t’aime

On l’aime beaucoup celui-là, et on aimerait bien que bébé l’apprenne aussi. La main, plate, paume ouverte sur le cœur, vient offrir dans un mouvement un arc de cercle d’affection. On le consomme sans modération, et surtout, il peut servir à dire qu’il aime aussi ses Popote par exemple !

 

bébé qui sourit

Gnagnagna « ça va retarder l’usage de la parole »

Tututut les rageux. Que nenni ! Au contraire, certaines études ont montré que les tout-petits ayant pratiqué la langue des signes auraient même un peu d’avance sur le niveau de langage des autres enfants. Donc pas de raison de s’angoisser en pensant que bébé ne va pas parler, au contraire cela stimulerait son cerveau !

Signer avec bébé c’est une façon de mieux le comprendre, c’est positif ! Bébé n’a plus besoin de pleurer pour exprimer ses frustrations, ses émotions, ses besoins. Le lien se renforce, car vous le comprenez ! Forcément on a un bébé plus serein, moins irritable, moins colérique. Bon évidement ça va pas non plus faire un coup de baguette magique style enfant parfait qui pleure jamais, ça ma bonne dame, ça n’existe que dans les comptes de fée !

Pour aller plus loin (aller plus hauuuuut)

Vous pouvez suivre certains comptes insta comme Marie qui est devenue LA référence des signes avec bébé, mais aussi Caroline ou encore Céline !

Excellent : la chaîne Youtube de Bébé Blabla, une vidéo = un signe, expliqué en moins de 20 seconde ! 

Vous pouvez également acheter un livre comme « Le Grand Livre des Signes avec Bébé » de Marie Cao (l’instagrameuse dont on vous parlait plus haut) qui pourra s’ajouter à votre rayon Santé-Bien-être-Puériculture 😉

Les signes autour de l'alimentation/vie à table

Biberon

Vous utilisez peut-être déjà ce signe sans vous en rendre compte (ou en soirée, avec des amis !) il s’agit de mimer l’action de donner le biberon, avec le pouce levé !

Manger

Les doigts fermés se rapprochent de la bouche, deux fois. Un peu à la façon des Italiens quand ils disent « ma chéééé ». Vous pouvez faire le geste au moment des repas, lorsque vous cuisinez, que vous réchauffez une purée etc.

Téter

La main s’ouvre et se ferme comme une bouche ferait une action de succion, au niveau du sein, deux fois. On fait le signe avant chaque tétée, l’enfant pourra ainsi exprimer ses besoins de tétées !

Gâteau

Celui-ci généralement, bébé va finir par prendre le pli trèèèèès vite. La main se ferme en un poing et vient tapoter le bas de la joue. Attention, on n’est pas obligé de donner un gâteau parce que bébé signe bien ce mot, on reste ferme si ce n’est pas le moment, s’il en a trop mangé etc.

Encore

L’extrémité des doigts vient taper dans le creux de l’autre main, deux fois. C’est l’ami préféré de tous les gourmands (avec le signe « gâteau ») ! Il y aura souvent le signe encore pour les gloutons, pour certains repas plus que d’autres, pour certains aliments… Le signe encore permet de voir également les goûts, les préférences de bébé !

Chaud

On place une main devant la bouche et on vient l’éloigner comme si on avait une grosse trompe. On comprendra facilement que bébé préfère attendre que cela refroidisse, ou qu’on souffle dessus pour que ce soit moins chaud. Il y a beaucoup de petits sensibles !

Lait

Là encore, on vient avec la main, faire le geste comme si on trayait un pie de vache. Rapide, efficace, imagé.

Popote

On conseille généralement de ne pas « inventer » un langage parallèle, afin que bébé puisse être compris de tous, on s’en tient à la LSF (langue des signes française). Mais pour ce mot, qui fait peut-être partie de votre quotidien, à vous de proposer un signe qui voudra dire « Popote » afin que bébé puisse réclamer sa pitance dès le plus jeune âge ! Comme par exemple, le geste d’ouvrir une gourde (dévisser le bouchon ?). A votre créativité, on veut savoir ce que vous pouvez imaginer !