A TAAABLE

Introduction des allergènes : do’s and don’ts

Il fut un temps pas si lointain où introduire les allergènes avant 1 an c’était péché, c’était in-ter-dit, c’était mal vu, bref t’étais vraiment un mauvais parent bouuh ! Et puis comme y’a plein de types qui bossent en blouse blanche dans des labos pour chercher des trucs (ils sont payés pour ça) on s’est rendu compte qu’en fait il fallait introduire les allergènes AVANT 1 an. Vous suivez ? C’est la magie de la science. On a fait un point avec notre diététicienne- nutritionniste Loetitia Pescot sur l’introduction des aliments dits « allergènes ». A lire pour vos prochaines disputes avec votre belle-mère/mère/grand-mère etc. qui elles, sont probablement restées au stade précédent. 

Un peu d’histoire

Qu’est-ce qui peut provoquer des allergies ? En théorie, tout. Mais surtout :

– Le lait de vache

– Les œufs

– Tout ce qui est arachides, noix, oléagineux.

– Poissons et fruits de mer

– Le soja et le blé

Et là, vous vous dites que ça fait PAS MAL ! Votre cerveau vous projette instantanément toutes les images les plus alléchantes de chaque proposition. Du camembert en passant par un plateau de fruits de mer, et un bon plateau de sushis accompagné de sauce soja… Hmmm. Non.

Mais enfin, qui sont les enfants à haut risque allergique ? Lorsqu’il y a des antécédents familiaux déjà (vite, un coup de fil à Mamie !) ou lorsque l’enfant fait de l’eczéma. Dans ces deux cas => passez votre chemin sur ce que nous allons dérouler, et faites-vous aider par un médecin allergologue.

Pour ceux qui restent, vous pouvez prendre place et ouvrir grand vos écoutilles : il faut en finir avec la peur des allergènes. Répétez après moi !

Pourquoi on vous dit tout ça ? Parce que tout est introduit normalement au moment de la diversification vers 6 mois. Et d’ailleurs, plus tôt l’aliment est introduit, moins il y a de chances de provoquer une réaction.

Notre sélection de Popote fruits pour débuter la diversification

Comment on fait déjà ?

Pour les œufs et le poisson : on les propose très cuit pour la bactériologie (déjà) et aussi pour diminuer l’allergénicité de l’aliment (oui ce mot existe, à caler au Scrabble).

Tout ce qui est arachide : en purée mesdames et messieurs ! On n’envoie pas la noisette dans le bec de bébé en espérant qu’il l’a rattrape. La purée d’amande, de cacahuète, miam ! ça aromatise un repas, ça remplace le beurre, ça parfume un biberon…

Le blé : Il est introduit vers 6 mois avec les céréales.

Rappel : on fait l’introduction un à un, on sert pas un poisson à la purée d’amande sur son lit de soja… On introduit un aliment, on attend de voir. Si une réaction se profile, on court chez son pédiatre. Si tout va bien, on continue à en proposer.

Psst : ne retardez pas l’introduction des allergènes, il faut que ce soit fait entre 6 et 8 mois !

Retrouvez nos viandes, nos légumes et nos fruits dès 4 mois.

Notre sélection de Popote légumes pour débuter la diversification