WE LOVE

Comment distraire un enfant dans le train/l’avion/la voiture

Tututut! Les voici, les voilà, les grandes vacances tant attendues. Quelle que soit votre destination, vous allez passer par la case transport : avion, train, voiture… A moins de vous faire un trip vélo-rando bien sûr mais pour ça, on a pas trop de conseils huhu. Bref, les transports, c’est le passage obligé et si avant, c’était juste vous, votre petite playlist préférée dans les oreilles, plein de magazines, votre livre du moment, les fesses bien posées dans un fauteuil plus ou moins confortable, à admirer le paysage… Et bien maintenant, comment dire? Vous avez un enfant (ou plusieurs) à occuper et lui le paysage il s’en fiche total, il trouve le temps long. Sachant que son taux de concentration s’approche de celui d’une huître, il va falloir redoubler d’ingéniosité. On est sympa, on vous donne nos meilleurs tips pour que tout se passe en douceur!

Comment distraire un enfant dans le train

Dans le train 

Vous les connaissez ces grincheux sans enfants qui râlent en story, sur Twitter ou même carrément devant vous parce que vous avez eu l’AUDACE de donner la vie et que ça contrarie leur petit trajet? Il fut un temps, lointain, où les trains avaient des espaces pour enfants, mais cette période est révolue. Comme à peu près tout dans notre société, rien n’est fait pour les tout-petits. Passons. Dites-vous que ces gens mécontents ont aussi été des enfants et que EUX aussi faisaient du bruit dans le train. Vous ne pourrez pas avoir un enfant silencieux tout le trajet c’est normal et ne culpabilisez en aucun cas d’exister. 

Astuce

Demandez un espace famille pendant la résa ou des places duo si vous êtes solo pour pas vous taper l’affreux carré en tête à tête avec quelqu’un qui fait les gros yeux. 

Avantage

Le train permet de bouger un peu, de faire des allers et venues dans les couloirs avec bébé pour l’endormir ou le faire un peu gambader… Profitez-en!

Comment l’occuper

Les traditions ne se perdent pas : passage au Relay de la gare pour acheter un de ces fabuleux magazines qui lui fera tant plaisir. Le choix est vaste (ne prenez pas tout, les vacances sont longues, il en faut aussi pour le retour!), les jouets en cadeau à l’intérieur ont toujours la côte et le côté « nouveauté » fait toujours mouche.

Ensuite, pensez à l’heure du repas : une petite heure pour tuer le temps. Ramenez votre frichti ou tentez l’excursion au Wagon restaurant, vous aurez le droit à une carte imaginée en partenariat avec un ancien candidat de top chef, vous repartirez probablement avec ce que vous ne mangez jamais (genre de mini saucisson en forme de billes) et le tout pour une somme FOLLE mais tant pis. L’enfant est diverti et le temps passé si vite! 

Comment distraire un enfant dans le train
Comment distraire un enfant en avion

Dans l’avion 

Ahhhh l’avion. Tout autre challenge. Le défi à relever ici c’est d’abord : la mobilité. Hmm. Compliqué avec un petit être qui ne tient pas en place. Alors quand on choisit l’avion, généralement il faut lâcher du lest. On entend par là, que vous avez le droit de renier quelques principes le temps de. Par mesure de sécurité ou pour cause d’hôtesses, vous ne pourrez pas forcément faire des aller-retours dans l’allée entre les sièges. Autre challenge, le mal aux oreilles chez certains…  

Astuce

Télécharger des dessins-animés ou des histoires à écouter (boîte à histoire ou autres) et investissez dans un casque. Lâchez prise sur les écrans si vous êtes moyennement pour de manière générale. Cette petite entorse peut changer la qualité du voyage. Une pause dessin animé ponctuelle n’est pas dramatique (à condition de ne pas le coller dessus pendant des heeeeures évidemment) et vous épargnera un trajet d’enfer… En revanche, si le wifi est payant en vol, il faut s’organiser pour y penser avant, pas quand votre enfant se roule par terre à 1000m d’altitude. 

Avantage

C’est l’été, rares sont les longs trajets au bout du monde, donc normalement vous vous en tirez avec 3-4h d’avion d’affilée max, c’est plutôt rapide. (Si vous partez au bout du monde en revanche, notre seul conseil c’est de prendre un vol de nuit…) 

Comment l’occuper?

Nombreuses sont les compagnies aériennes à penser aux petits et à offrir des kits pour les occuper pendant le vol. Heureusement, si le vol est plutôt court, il est animé par : les consignes de sécurité (un petit spectacle en soi), les boissons, voire le repas, puis le débarrassage et enfin, l’atterrissage. Astuce pour leurs oreilles fragiles : les faire boire ou grignoter pour qu’ils déglutissent naturellement. Il existe des jeux pour petit assez pratiques en avion : un petit carnet de coloriages, des gommettes, des figurines, un livre ou deux. Des objets peu encombrants mais qui peuvent faire leur effet. Maxi bonus : si le jeu n’a pas été sorti depuis longtemps. 

Young woman traveling with her little child by an airplane
Comment distraire un enfant en voiture

La voiture 

Là encore, on est sur un problème de mobilité car l’enfant est coincé dans son siège et vous demande probablement toutes les 5 minutes s’il est bientôt arrivé et/ou s’il peut enlever sa ceinture qui la serre. Après vous êtes libre de vous arrêter sur des aires de jeux et autres stations services pour faire un break et une pause pipi mais comme vous n’avez pas envie d’arriver en 2025 forcément, vous êtes limité… 

Astuce

Investir dans une petite table d’appoint pour que bébé puisse : lire, dessiner, gribouiller, faire une pause repas, regarder un dessin animé ou jouer avec une tablette, poser la boîte à histoire ou toute autre activité pendant le trajet. 

Avantage

Cet enfant peut faire le bruit qu’il veut sans déranger un quelconque grincheux, sauf si le grincheux, c’est vous! Autre avantage et non des moindres, vous pouvez voyager un peu moins léger qu’en avion ou en train et donc vous équiper : livres sonores, jeux, doudous… 

Comment l’occuper

Comme on est en famille, on peut laisser place à des jeux d’imagination ou de langages. Comme par exemple « Le premier qui trouve… »  chercher et trouver une voiture de telle couleur, une vache, une mouette… (celui qui en trouve le plus a gagné une petite surprise), faire des devinettes, regarder les nuages et se demander à quoi ils ressemblent, chanter des chansons, des comptines… Bon on vous garantit pas que vous n’allez pas proposer de jouer au roi du silence avant l’arrivée mais bon! 

Comment distraire un enfant en voiture
Comment distraire un enfant en train/en avion/en voiture

Les jeux à éviter 

Tout ce qui roule: ballons, balle rebondissante, billes et autres objets bien relou à aller chercher sous un siège sans déranger une demi douzaine de personnes façon domino…

Tout ce qui fait du bruit: pensez aux autres et pensez à VOUS! Les jouets sonores sont vraiment à proscrire… Pour la santé mentale de tous.

Quelques Astuces en vrac pour passer un bon voyage 

– Avant 6 mois : bébé va dormir une grande partie du voyage et sinon on reste sur des jouets d’éveil classique genre hochet, livres, cubes… 

– de 6 à 18 mois : bébé a la BOUGEOTTE, vous voilà coincés à faire tous les wagons pour qu’il puisse voir du pays

– 18 à 36 mois : on l’occupe à fond! 

– Voyez le côté positif, le voyage c’est l’aventure et forcément des souvenirs en famille. Donc appréciez ce temps précieux même si parfois stressant. 

– Faites lui des surprises! Quel que soit le mode de transport, pimentez le trajet et surprenez votre enfant avec une attention toute neuve, un jouet qu’il voulait depuis longtemps par exemple. 

– Ne lésinez pas sur les encas ou friandises. Toujours avoir une Popote à portée de main à dégainer en cas de pépin. C’est les vacances, c’est ok de ne pas être rigide et de lâcher un peu de mou sur les sucreries. C’est festif! 

– Un peu avant le départ, « privez-le » de tel ou tel jouet et ressortez le ou les à un moment bien précis (pas au début du voyage… Plutôt quand il est sur le point de craquer et/ou vous aussi) 

– Acceptez les écrans. Au quotidien, les écrans sont nocifs mais en voyage… Ce sera peut être votre dernière cartouche avant le nervous breakdown. De plus, certaines tablettes proposent des activités ludiques grâce à des applis bien pensées (puzzle, coloriage, apprentissage et éveil…)

Comment distraire un enfant dans un train/en avion/en voiture

Conclusion : voyager avec les enfants, c’est clairement pas la partie la plus reposante des vacances, mais in finé, ça se fait, le tout en croisant très fort les doigts pour ne pas subir un énième retard ou quelconque problème technique qui mettent les nerfs de tout le monde à vif. On reste positif! Et puis ces idées d’occupation finalement, elles valent aussi pour toutes les vacances!