WE LOVE

Bébé ne veut pas dormir, que faire ?

Ahhhh le sommeil de bébé (le so quoi?) quel vaste sujet ! C’est LA préoccupation number one de tout parent, sauf bien sûr, les biens lotis dont les nourrissons font le tour du cadran en moins de 3 semaines (mais est-ce une légende urbaine ?). Chez Popote, on aime bien décortiquer les sujets et vous donner quelques explications simples pour vous aider au quotidien. Dans cet article, tentons d’analyser pourquoi bébé pleure et comment l’apaiser afin de s’assurer quelques calmes nuitées…

Bébé qui pleure

Pour quelles raisons un bébé pleure ?

Ce petit être a du coffre mais les raisons de son inconfort sont finalement peu nombreuses – et toujours légitimes. Vous l’avez peut-être lu ou entendu en cours de prépa à la maternité, les raisons des pleurs des nouveaux-nés se résument à la fatigue, la faim, un inconfort (bébé a trop chaud, trop froid, une couche mouillée ou un rot bloqué), un besoin de proximité avec son parent, une douleur ou le besoin de libérer ses émotions (les fameux pleurs de fin de journée par exemple). On est donc très loin du fameux caprice.

Quelques tips

– Paroles, paroles, paroles…

Parler à bébé avec une voix douce pour le rassurer est la solution la plus simple. Bonus : vous vous auto-rassurez aussi. Votre voix, bébé l’a entendue pendant des mois dans votre ventre, c’est une source de réconfort qui n’a pas de prix.

– Près du coeur

Un nouveau né a besoin d’être rassuré, n’ayez aucune culpabilité à le prendre contre vous, soit en peau à peau soit en écharpe ou en porte bébé, la proximité c’est la clé ! Rendez-vous sur notre article dédié le B.A.BA du portage de bébé. Faites taire votre mère, belle-mère, amie, co-parent ou autre, qui va vous dire que cela va vous desservir, que vous allez le « payer ». Le contact et la chaleur vont diminuer son anxiété, bébé va se sentir en sécurité. De nombreuses études soulignent que le portage diminue l’anxiété chez les bébés portés quotidiennement. Pourquoi s’en priver?

– Let’s boobs bébé

On parle souvent de l’allaitement pour la partie alimentation (le lait maternel, cette merveille, tout ça) mais nos boobs ont d’autres pouvoirs magiques, notamment ceux de calmer de manière extrêmement efficace ! Le combo odeur, près du cœur et succion a du bon !

– Plouf

Pour lui rappeler son cocon, inspirez-vous du compte instagram du bain de Sonia. Prendre un bain avec bébé ou lui donner un bain est une source de détente, de calme, d’apaisement. Il retrouve l’élément qu’il a connu : l’eau. La légende dit que les adultes EUX AUSSI ont parfois recours à un bain pour se détendre ! Et pourquoi pas clôturer ce moment aquatique par un petit massage ? De nombreux livres ou ateliers peuvent vous inspirer pour une séance de massage après le bain pour un moment de détente maximal qui donnerait presque envie d’être un bébé. Certains bébés n’aiment pas ça… dans ces cas là on n’insiste pas, et on passe au prochain point de la liste !

Les vrais cadeaux à offrir en post-partum à maman et bébé
Bébé relax

– Zen

Ce petit être est une éponge, il est donc fortement conseillé (sans, évidemment, s’empêcher de vivre) d’adapter son environnement : pas de musique trop forte, pas de télé ou d’écran, pas de lumières trop vives… Et surtout, facile à dire mais essentiel : restez cool. Se sentir impuissant, fatigué, avec les hormones en roue libre, peut rapidement mener à perdre son calme, à la colère, à la tristesse, à l’épuisement mental et physique. Posez bébé et reprenez vos esprits si vous êtes seule ou… faites-vous aider si vous avez la chance d’être entourée.

– Le 2e cerveau

Le ventre est le cerveau émotionnel et toucher le ventre de bébé (en faisant des mouvements de rotation par exemple, dans le sens des aiguilles d’une montre) peut s’avérer efficace. De plus, cela peut soulager ses petits tracas intestinaux. Vous pouvez aussi prendre ses pieds et le faire « pédaler » en remontant un peu ses jambes près de son ventre. L’astuce : prendre 3 grandes inspirations profondes. Mettez un son d’ambiance apaisant : bruit des vagues ou autres sons de bâtons de pluie que vous ne pensiez JAMAIS chercher sur Spotify et laissez-vous aller.

– Fais dodo…

Bercez bébé dans vos bras en lui murmurant (ou pas) des berceuses, l’effet de balancier, de votre voix, de votre proximité peut le calmer. Mais notez qu’un bébé bercé peut également s’effectuer dans une poussette, un transat… Enfin, respectez ses horaires. Un bébé a besoin d’horaires et d’une routine. Sauter une sieste ne le fera pas plus dormir plus tard, au contraire… Enfin, de nombreux bébés sont angoissés en fin de journée, essayez de ne pas prévoir de sortie à ces horaires sensibles, à le faire manger en amont…

– I believe I can fly

Si vous pensez que bébé a des petits tracas de digestion, placez-le à plat, sur votre avant-bras, comme s’il allait prendre son envol. Bercez-le debout, dans cette position en gardant une main sur le bas de son dos.

– Un petit tour et puis s’en va

Astuce de sioux, la sortie! Certains font des tours de voiture, d’autres, des tours de poussette, ou simplement, en porte bébé. Le mouvement, l’air, le bruit ambiant peut aider bébé à se calmer et à s’endormir. Soyez à l’écoute, si vous voyez qu’il pleure souvent à la même heure, sortez un peu avant…

– Ptit wrap

Et pourquoi pas tenter la technique de l’emmaillotage ? Roulé comme un petit burrito, cette technique ancestrale calme de nombreux petits. Il existe des couvertures assez simples d’utilisation pour placer bras et jambes mais une fois que vous avez pris le pli, n’importe quelle couverture ou lange peut faire l’affaire. L’important est que bébé se sente maintenu et donc rassuré. Cela marche comme par magie sur certains, pas du tout sur d’autres mais parfois, ça vaut le coup d’essayer…

Bébé qui dort

En conclusion, chaque parent passe par ces étapes difficiles mais gratifiantes ! Calmer un bébé c’est tout un art car il n’existe pas de solution miracle, c’est vous, votre confiance en vous, votre écoute, votre lien que vous tissez avec votre enfant, c’est parfois dur mais très beau et rappelez-vous : tout passe. Vous êtes le meilleur parent pour votre enfant et vous finirez par le connaître par cœur. Faites-vous confiance.