ÇA VA MILKER BÉBÉ

Baisse de lactation : symptômes, causes et solutions

À quoi peut être due une baisse de lactation ? Comment y remédier ? Découvrez dans notre article tous nos conseils pour favoriser la lactation !

Comment faire quand on a une baisse de lactation ? 

Jusque-là tout se passait bien ! Bébé était ravi de téter, votre lait lui apportait tout le bonheur du monde, et vous vous disiez que votre allaitement était (presque) un long fleuve tranquille. Et puis patatras ! Un petit grain de sable a comme enrayé la machine (façon de parler, bien sûr !). Désormais, bébé montre des signes d’impatience lors des tétées, s’agite et ne semble jamais rassasié. Baisse de lactation diriez-vous ? Probablement Mama ! Mais pas de panique : il est souvent possible de relancer la production de lait maternel dans ce genre de situation. So laits go !

Allaitement bébé

Bien comprendre comment fonctionne la lactation ? 

Avant d’entrer dans le vif du sujet, faisons un petit point sur le fonctionnement de la lactation (promis, on ira vite). Pour faire simple, la lactation suit la logique de la loi de l’offre et de la demande. Autrement dit, plus le sein est stimulé, plus il va produire du lait. C’est aussi simple que ça. Conclusion : pour se prémunir contre une baisse de lactation, il est important d’allaiter régulièrement votre bébé. Baisse de lactation diriez-vous ? Probablement Mama ! Mais pas de panique : il est souvent possible de relancer la production de lait maternel dans ce genre de situation. So laits go !

Baisse de lactation : mais c’est quoi au juste ? 

Quand on devient maman (ou qu’on s’apprête à le devenir), une idée un peu angoissante nous traverse parfois l’esprit : aurais-je assez de lait pour nourrir ma tendre et chère progéniture ? Si cette appréhension est tout à fait normale, rassurez-vous : manquer de lait (dans l’absolu) est relativement rare. Et oui, le corps est bien fait !
En revanche, vous pouvez avoir affaire à une baisse de lactation passagère ; n’y voyez rien de compliqué. Il s’agit simplement d’une diminution de la production lactée. C’est d’ailleurs la deuxième raison citée pour laquelle certaines femmes arrêtent d’allaiter. Pendant cet épisode, on peut même avoir l’impression d’avoir les « seins vides ». Mais pas de panique Mama : la situation n’est généralement pas irrémédiable quand on adopte rapidement les bons gestes.

À quel moment peut survenir une baisse de lactation ?

Hélas, il n’est pas possible de prévoir une baisse de lactation. La diminution de la production du lait maternel peut survenir à tout moment au cours de l’allaitement, y compris à la naissance de bébé (mais c’est plutôt rare). La plupart du temps, la baisse intervient après quelques semaines ou mois d’allaitement – plusieurs pédiatres parlent d’ailleurs de baisse de lactation tardive.

Comment savoir si ma production de lait diminue ? 

Plusieurs signes peuvent indiquer que la production de lait maternel diminue. Souvent, on est alerté par un changement d’attitude de bébé lors des tétées. Il buvait comme un ange jusqu’à présent, et le voilà désormais agité et nerveux, ou ne semble jamais rassasié (bien sûr, plusieurs autres facteurs peuvent expliquer ces manifestations). Dans certains cas, une baisse de lactation peut aussi empêcher l’enfant de prendre du poids. Mais encore une fois, ne tirez aucune conclusion avant d’avoir consulté votre pédiatre préféré !

Comment expliquer une baisse de lactation ? 

Plusieurs causes peuvent être à l’origine d’une diminution de la production lactée chez une maman. 

  • Une période de grande fatigue et/ou de stress (spoiler alert : ceci est loin d’être rare quand on est maman !)
  • La reprise du travail, période durant laquelle un nouvel équilibre doit être trouvé en matière d’allaitement (passage à l’allaitement partiel, fin de l’allaitement à la demande…)
  • Des maladies chroniques ou saisonnières, comme le diabète ou la grippe
  • Un nombre de tétées insuffisant par tranche de 24 heures ; et oui, la loi de l’offre et de la demande, tout ça
  • Des problèmes de succion rencontrés par l’enfant
    Un mauvais positionnement du sein au moment d’allaiter
  • L’utilisation prolongée des bouts de sein,
  • L’introduction du lait infantile, et donc on baisse le nombre de tétées
  • La prise de certains médicaments
  • Une nouvelle grossesse
  • Une malformation des glandes mammaires (mais bon, ça ça reste très très rare)

Et oui, on vous l’a dit, une baisse de lactation peut avoir de nombreuses causes. Il est donc impératif de prendre conseil auprès d’une consultante en lactation, de votre sage-femme ou de votre pédiatre s’il est formé à l’allaitement pour identifier le petit souci.

DSC_5303
allaitement

Quelles solutions pour stimuler la lactation ? 

Heureusement, plusieurs solutions existent pour relancer la lactation. Un petit coup de main, Mama ?

Donner régulièrement le sein à bébé

Comme évoqué plus haut, en matière d’allaitement, une règle est d’or : plus le sein est sollicité, plus il produit du lait. Face à une baisse de lactation, la solution est donc toute trouvée : vous devez donner (très) régulièrement le sein (sauf cas très particuliers, on propose toujours les deux seins au bébé).

Prendre le temps de se reposer (ou essayer)

La fatigue et le stress sont souvent la cause d’une baisse de lactation. Pourquoi ? Car lorsque le corps est fatigué, il produit moins d’ocytocine. Ocyto quoi ? Ne cherchez plus, c’est simplement le nom d’une hormone nécessaire au bon fonctionnement de l’allaitement (c’est d’ailleurs aussi l’hormone du bonheur). Pour booster la production d’ocytocine, regarder une photo de son bébé ou de moments cool s’avère assez efficace. La solution ? Se reposer au maximum ! N’hésitez donc pas à demander de l’aide à votre entourage.

Vérifier qu’on adopte les bons gestes au moment d’allaiter

Parfois, la baisse de lactation est causée par un problème de succion, ou une mauvaise position prise par maman quand elle allaite. On s’assure donc que bébé prenne correctement le sein. De nombreux professionnels de santé sont là pour vous aider à adopter les bons gestes et à mieux gérer les complications liées à l’allaitement (sages-femmes, consultantes en lactation, pédiatres, puéricultrices…). Petit tips supplémentaire : le contact « peau à peau » présente de nombreux bienfaits pour l’allaitement. Une autre astuce pour le prix d’une ? Durant la tétée, vous pouvez légèrement compresser le sein pour stimuler le réflexe d’éjection du lait.

Soigner son alimentation

L’alimentation peut aussi aider à la lactation. Pendant l’allaitement, dites adieu aux diètes ou aux régimes restrictifs ! L’important est d’avoir une alimentation riche et variée, mais qui reste bien sûr équilibrée.
Certains médecins préconisent aussi de consommer des produits galactogènes (non, ce n’est pas le nom d’une planète dans Star Trek), soit des aliments ayant un effet positif sur la production de lait maternel et la montée de lait. Dans cette liste, on retrouve les oléagineux, le malt d’orge, l’anis ou le cumin. Bien entendu, pensez aussi à vous hydrater suffisamment chaque jour – ça tombe bien, on retrouve de nombreux aliments galactogènes en tisane !

Stimuler la lactation avec un tire-lait

Le power pumping, ça vous parle ? C’est simplement la méthode qui consiste à relancer la lactation en utilisant un tire-lait. Le principe est le même que pour la tétée : plus le sein est stimulé, plus la production de lait augmente. Découvrez à ce sujet comment réussir à choisir son tire-lait.

alimentation saine

Quelques astuces supplémentaires pour éviter une baisse de lactation :

  • Dans le cadre d’un allaitement mixte, on fait gaffe à deux, trois points : ne pas commencer trop tôt (8 semaines après le début de l’allaitement pour que la lactation soit bien en place) et garder un nombre suffisant de tétées pour maintenir la lactation. Retrouvez sur Popote tout ce qu’il faut savoir sur l’allaitement mixte.

 

  • Utilisez avec parcimonie les bouts de sein pour ne pas entraîner une mauvaise stimulation de vos seins.

En cas de baisse de lactation, don’t panic : sachez qu’il y aura toujours une solution pour apporter à bébé tous les nutriments dont il a besoin pour son développement. Et retrouvez sur Popote plusieurs conseils pour réussir à faire face aux petites difficultés de l’allaitement !